Ueno Park d’Antoine Dole

Souvent j’achète des romans car ils me font envie, mais je les laisse quand même traîner des mois dans ma PAL ou je ne les achète tout simplement pas. Et puis des fois l’attraction est tellement forte que sans savoir pourquoi, je ne peux pas attendre la fin de la journée avant de commencer le précieux butin. Ce fut le cas avec Ueno Park. Je l’ai vu et j’ai su que je devais le prendre avec moi et le lire. Vite. Pourtant je n’en avais jamais entendu parler, mais la couverture a su attirer mon œil et la quatrième a fini de convaincre mon cœur. Le temps de 120 pages, Antoine Dole nous présente quelques jeunes Tokyoïtes atypiques, qui évoluent en dehors des cadres de cette ville à la culture si stricte, dans les marges.

Ueno Park c’est Vlam dans ma gueule, Bim dans  mon cœur, et Boum dans mon cerveau. Ce roman est tout simplement époustouflant et unique. C’est d’ailleurs presque plus un recueil de nouvelles qu’un roman. Tous ces jeunes n’ont rien en commun et pourtant ils ont tout à voir ensemble. Ueno Park réunit une dizaine de portraits, si je m’attendais à un fil entre tout ce monde il est beaucoup plus ténu que je ne l’imaginais mais encore plus délicat et rare. Tous ces jeunes errent dans une société qui ne leur correspond pas, et le temps d’une journée, ils vont se retrouver dans ce parc à l’occasion d’Hanami, pour admirer les cerisier en fleur. Comme les sakura, ils sont fragiles mais aussi beaux et uniques. Un transgenre, une hikikomori (ado qui refuse de sortir de chez lui pendant des mois voire des années), une ado en fin de vie, autant de profils atypiques qui traversent la ville dans le plus grand des anonymat et qui pourtant ont une force sans commune mesure.

Ueno Park c’est un peu comme une face B sur un vinyle, le vinyle de Tokyo. On retourne la carte de cette grande ville policée, stricte, organisée, démesurée et on trouve des individus uniques et déroutants. Des laissés pour compte qui ont décidé de vivre leur vie à leur manière, de prendre à pleine main la part du gâteau que le monde semble vouloir leur refuser. Si leur destins sont tous durs, voir tragique, il y a paradoxalement une très grande part d’espoir dans ce roman, une beauté qui frappe en plein cœur.

Oh et bien sûr, il faut que je vous parle de la plume d’Antoine Dole, qui est littéralement renversante. Ses phrases sont brèves, fines, ciselées au scalpel et d’une beauté à couper le souffle. C’en est presque de la poésie. D’ailleurs c’est une invitation à la lecture, je me suis lu des passages à voix haute : la force de ces mots choisis avec un soin d’orfèvre crève le papier. 

Ce roman est si court, si délicat, éphémère et exceptionnel, tel une fleur de Sakura, que je ne veux pas vous en dire plus. Je ne peux que vous encourager à découvrir ce livre dans toute sa fragile force. Le déguster, le dévorer, vous en repaître les yeux et le cœur. Vous laisser bercer par son souffle et sa poésie. Pour moi c’est un coup de cœur immense, inattendu, un vrai chef d’oeuvre

Qui a déjà vu passer cette petite merveille tout juste sortie? Certains d’entre vous l’ont-ils déjà lu? Dites moi tout!

26 réflexions sur “Ueno Park d’Antoine Dole

  1. Pingback: Bilan de Décembre & Tops de 2018 | La tête en claire

  2. Pingback: C’est le premier, je balance tout! #21 | La tête en claire

  3. Pingback: Bilan de Septembre | La tête en claire

  4. ha il faut que je regarde ça! mais quelque chose me vient en tête, qui peut paraître contradictoire : c’est qu’il me semble « voir » des clichés contre d’autres clichés. enfin, je ne suis jamais allée au Japon encore, alors…. sinon, « durs voirE tragiques » adverbe 😉 j’y tiens à ce « E », je l’aime bien ce mot, je ne sais pas pourquoi… D)

    Aimé par 1 personne

  5. Je n’avais absolument pas vu passer ce livre (le nom d’Ueno m’évoque seulement l’un des personnages – peu sympathique – de Silent Voice qui vient de sortir au ciné^^) mais ton enthousiasme me laisse peu de choix : je crois bien que je vais devoir aller fureter en librairie pour le trouver !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s