[Manga] Mon coloc d’enfer de Keiko Iwashita

À force de travailler dans un magasin qui vend aussi des mangas (même si je ne bosse qu’en BD/Comics), j’ai fini par ne plus pouvoir résister à la tentation ! En plus comme mes collègues sont de vils tentateurs d’excellents conseillers, j’ai fini par craquer. Et je dois avouer que ce petit shojo a été une vraie lecture doudou tout au long des quatre tomes que j’ai enchaînés ! J’attends déjà avec impatience le tome 5 qui est prévu pour le début du mois de mars. Dans cette histoire, Miko, jeune lycéenne qui a dû partir du foyer familial pour une toute nouvelle colocation, doit se débrouiller pour concilier vie de lycée et toutes ses nouvelles responsabilités. En plus de ça, elle commence à en pincer pour son coloc Matsunaga !

Mon coloc d’enfer, c’est tous les bons vieux ingrédients du shojo de base. Une romance super compliquée, des interactions trop choupi, un millier de questions et d’hésitation et des avancées en forme de bond d’escargot (oui, un escargot, ça ne saute pas, justement). Et pourtant, ça marche à merveille ! Déjà parce que pour tous ceux qui ont déjà testé la coloc (ce qui est mon cas) on s’y retrouve à 100 % ! Je me suis vue partout dans les échanges de Miko avec ses colocs, les bons moments partagés comme les petits couacs pas super glorieux. En plus, c’est une coloc assez nombreuse donc on a le temps de découvrir chaque personnage petit à petit (même si Miko et Matsunaga restent au centre).

Parlons donc de nos deux tourtereaux (enfin façon de parler, on le sent venir, mais ça avance à la vitesse décrite plus haut). Miko est trop choue en lycéenne qui commence à devenir adulte, mais qui galère a assumer toutes les responsabilités qui lui tombent dessus. Elle est le petit poussin de la coloc et tous les autres sont trop mignons à la prendre sous leurs ailes. Et Matsunaga est comme tout parfait héros de shojo, on ne peut que fondre pour lui. Il est super mignon, assez mystérieux, et touchant quand il daigne sortir de sa carapace !

Au final, Mon coloc d’enfer ne révolutionne pas le genre de la romance en manga, mais ce n’est vraiment pas grave. Ça se lit tout seul, c’est drôle et touchant, le propre d’une lecture doudou quoi ! Donc si vous cherchez une découverte mignonne et pas prise de tête, foncez ! 

Qui a déjà rencontré ces chers colocs ? Dites-moi tout en commentaire !

Je vous dis à très vite et je vous souhaite un bon week-end.

6 réflexions sur “[Manga] Mon coloc d’enfer de Keiko Iwashita

  1. Pingback: C’est le premier, je fais le bilan ! Janvier 2020 | La tête en claire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s