[Manga] Perfect World de Rie Aruga, Tomes 1 à 5

    

Et voilà, encore une fois mon petit cœur a fondu sans que je ne m’y attende! Je n’ai pas lu de manga depuis des lustres et c’est par hasard que je suis tombée sur Perfect World de Rie Aruga, en déballant un carton d’arrivage de la librairie pour tout vous dire! J’ai de suite été attirée par la finesse du dessin, et les couvertures annoncent de suite le ton : dans Perfect World il est question d’une histoire d’amour avec un héros handicapé. Il ne m’a pas fallu plus pour me lancer et je ne le regrette absolument pas car cette série est ma plus belle découverte de l’année je pense. Moi qui attendais impatiemment de trouver LA pépite de mon année 2017, je crois que je viens de la dénicher! ❤ 

 

Première chose qui m’a surprise dans ce manga : sa maturité! Pour une fois il n’est pas question d’attendrissants émois de lycée mais bien des affres de cœur de deux jeunes adultes qui voient les conséquences de leur choix sur leur vie privée, leur carrière, bref sur le long terme! Tsugumi est devenue décoratrice d’intérieur à Tokyo et travaille pour une grande compagnie, on lui propose un jour de bosser avec un jeune architecte prometteur de la ville. Elle saisit donc cette opportunité parfaite pour sa carrière avec plaisir. Mais ce qu’elle n’avait pas prévu c’est que la personne en face d’elle soit Ayukawa, son grand crush du lycée. Sauf que la vie n’a pas épargné ce dernier et suite à un accident, il est devenu paraplégique. Rie Aruga traite parfaitement sa thématique car les deux personnages sont tout simplement criant de vérité et surtout il est tout de même assez rare de croiser des handicapés en héros! D’autant plus qu’Ayukawa ne vient pas tout juste de vivre son accident, il a eu le temps d’accepter son handicap, de vivre avec et d’apprendre à gérer son quotidien. En y réfléchissant j’ai réalisé que si on voit parfois des handicapés au cinéma ou dans les livres, ils viennent généralement tout juste de vivre un accident et la thématique est alors celle de l’acceptation de son handicap alors qu‘ici on découvre vraiment le monde d’un handicapé au quotidien. C’est un grand pas pour la compréhension des handicapés qui subissent tous les jours un monde qui ne les comprend pas et qui n’est pas toujours fait pour eux. Dans ma vie j’ai seulement eu à traverser un aéroport en fauteuil roulant et ce n’était déjà pas simple alors une vie entière de handicap mérite clairement plus de compréhension et d’adaptation et non pas une gêne emprunte de pitié.

J’ai complètement craqué pour Tsugumi et Ayukawa. Il sont incroyablement touchants et tellement réalistes et humains! Ayukawa est l’incarnation de la force tranquille, même si son handicap n’est pas une joie au quotidien, il fait tout pour ses rêves, travaille comme un fou et ne veut surtout pas être une charge pour les autres, il a appris à se débrouiller du mieux qu’il peut. En quelques traits, la mangaka nous laisse voir à quel point il peut être difficile pour lui de se retrouver dans un monde de personnes valides, comment le moindre petit fait insignifiant peut être pour lui un rêve inaccessible. On comprend vraiment chacun de ses choix même si on ne les approuve pas toujours. Tsugumi est assez différente, un peu moins posée, elle ne sait pas encore exactement où elle veut aller, entre des rêves timides de réussite, un amour débordant pour tout ses proches et un sens de la dévotion, elle sait aussi qu’elle doit se protéger. Elle est à la fois forte, fragile, et terriblement touchante! Je me suis retrouvée en elle, en plus en tant que jeune adulte elle me parle à 100%.

J’ai bien naïvement cru que ce serait une petite série gentillette et facile, et que forcément malgré quelques petits déboires, nos doux héros seraient indissociables. Et bien que nenni, je me suis bien fait avoir! Un triangle amoureux se met en place, un triangle amoureux intelligent et crédible, je souligne. Et c’est avant tout Tsugumi qui est influencée par ce triangle. Elle réalise les choix qui lui sont offerts, elle découvre le monde du handicap mais aussi le monde de ceux qui vivent quotidiennement auprès d’handicapés. Car un handicap ne touche pas qu’une seule vie mais plusieurs en une seule fois. En rentrant dans cet univers, Tsugumi rencontre ainsi d’autres personnes touchées directement ou indirectement par des handicaps divers (enfin surtout moteur car c’est le thème du manga), qu’ils soient de naissance, dus à un accident ou à une maladie. Et pour en revenir au trio qui se forme et bien je doute énormément sur la direction que va prendre ce manga! Car les deux voies sont tout aussi crédibles l’une que l’autre, vivement le tome 6 qui j’espère me dira ce qu’il en en est (car je crève d’envie de savoir!).

 

 

Je me dois aussi de souligner la puissance du trait de Rie Aruga. Les dessins paraissent assez simple et classique mais en quelques traits la mangaka nous livre des dessins incroyablement touchants et humains où les sentiments sautent aux yeux. Certaines planches m’ont mis les larmes aux yeux alors qu’il n’y avait pas la moindre bulle de texte! Chaque ligne, chaque courbe nous montre la douceur, les doutes, la douleur, … En bref toutes les émotions que traversent les protagonistes et je suis vraiment admirative du style de l’auteure qui est aussi puissant que beau!

J’ai eu peur que l’histoire finisse par tourner en rond avec des « je t’aime, moi non plus » à répétition, mais pour l’instant c’est un sans faute pour Perfect World, il me tarde vraiment la suite car le tome 5 m’a laissé sur ma faim et j’ai hâte de retrouver nos héros ❤  Si on suit avant tout une histoire principale, ce sont des destins entrecroisés d’amour, d’amitié et de handicap qui se tissent sous nos yeux. Ce titre est un pur bijou qui me donne envie de me relancer dans les mangas que j’ai un peu abandonné depuis quelques années. Clairement, que vous soyez férus de manga, blasés ou novice c’est un titre que je ne peux que vous conseiller! Moi qui pensais être une lectrice de Shonen uniquement je découvre les joies d’un Shojo juste et touchant! Et même ces messieurs pourront l’aimer puisque le libraire de la librairie spécialisée où j’ai acheté le tome 5 m’a dit qu’il adorait Perfect World et qu’il s’était mis le tome 5 de côté pour le lire le soir même (j’ai réussi à le dénicher un jour avant sa sortie ❤ ). Vous l’aurez compris, pour moi c’est un coup de cœur fort et puissant, tellement inattendu que je propulse cette oeuvre au rang de coup de cœur ultime de l’année! Pour le moment, gniark, gniark!

Conclusion :

Amen.

Et vous, vous connaissez ce manga? Êtes vous lecteur du genre ou pas vraiment? Pour les conseils du jour je veux bien vos recommandations d’histoires sur le handicap et/ou de Shojo aussi doux et intelligents

Bonnes lectures et à bientôt!

Publicités

21 réflexions sur “[Manga] Perfect World de Rie Aruga, Tomes 1 à 5

  1. Personnellement, Je n’ai jamais eu l’occasion de lire « Perfect World », mais je pense qu’il est très intéressant comme thème. Rares sont ceux qui ont le bonheur de vivre une histoire d’amour quand la vie les oblige à prendre, malgré eux, le fauteuil roulant. Certes, le handicap n’est pas facile à vivre et davantage à partager, mais il y’a toujours quelque part une personne qui voit au-delà des apparences.

    Aimé par 1 personne

  2. Pingback: Bilan de Février | La tête en claire

  3. Pingback: Bilan de Décembre & Tops de 2017 | La tête en claire

  4. Pingback: C’est le premier, je balance tout! #9 | La tête en claire

  5. Pingback: Bilan de Septembre | La tête en claire

  6. OMG un manga pour adulte qui traite d’un sujet pas facile, et dans lequel il n’y a ni collégiens ni magie!!! Le graal!!! J’adore les dessins. Comme tu le dis très bien, ils ont l’air assez simples mais très efficaces. les illustrations ont beaucoup de puissance. Merci beaucoup, les mangas me manquent, mais honnêtement il est difficile de trovuer quoi que ce soit d’intéressant une fois qu’on a passé la période Sakura (c’est comme ça que j’appelle les années collège lycée!).

    Aimé par 1 personne

  7. Pas lu mais j’aime beaucoup le dessin ! Ce n’est pas mon genre de manga favori même si je suis curieuse, malheureusement au prix des mangas, je fais une sélection draconienne (en ce moment, je relis ce que j’ai déjà, pour te dire XD) et en général je préfère une touche de fantastique. Mais si tu habitais près de chez moi, je te les aurais bien empruntés, dommage !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s