Dans les forêts de Sibérie de Sylvain Tesson

Si vous me suivez sur Instagram et/ou Facebook, vous savez peut-être que j’étais en vacances dans les Alpes cette semaine. Sauf que ma soutenance de mémoire approchant, je voulais me remettre un peu dans le bain de la littérature de voyage, et tant qu’à faire, j’ai choisi de faire d’une pierre deux coups en lisant pour l’occasion des livres qui traînaient dans ma PAL dont plusieurs de Sylvain Tesson (qui est l’un des auteurs de mon corpus). J’ai l’impression qu’avec lui, c’est quitte ou double car dans la foulée j’ai aussi lu Petit traité sur l’immensité du monde et La Chevauchée des Steppes, et ces deux-là ne m’ont pas emballée plus que ça alors que j’ai adoré Dans les forêts de Sibérie! Sylvain Tesson y relate sa retraite de six mois dans une petite cabane au bord du lac Baïkal. Lire la suite

L’Axe du loup de Sylvain Tesson

Je vous préviens, j’ai commencé à travailler sur mon mémoire qui porte sur les grandes traversées d’Asie dans la littérature de voyage du XXème et XXIème siècle, alors vous risquez de voir passer un joli petit paquet de récits de voyage dans les mois à venir! J’ai choisi ce sujet car j’adore ce genre et que ça m’arrange de pouvoir lier mon mémoire avec des lectures qui me font envie et qui j’espère me plairont. Le grand bal de ces découvertes est ouvert par L’Axe du Loup de Sylvain Tesson, c’est un auteur que je veux découvrir depuis un bon bout de temps et je suis ravie d’avoir enfin plongé le nez dans un de ses textes! Dans L’Axe du Loup, Sylvain Tesson suit la trace des évadés des goulags russes et notamment d’un certain Slawonir Rawicz (auteur d’A marche forcée) qui a transmit le récit de son évasion depuis Iakoutsk en Russie jusqu’à Calcutta en Inde. Sylvain Tesson suit donc sa piste sur plusieurs milliers de kilomètres, et ce à pied, en cheval et à vélo. Lire la suite

[Film] Dans les Forêts de Sibérie

247857.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Hello! La semaine dernière j’ai vu Dans les Forêts de Sibérie, le film librement inspiré du livre de Sylvain Tesson. Je n’ai pas encore lu le livre mais j’ai l’intention de le faire, et pour ce que j’en sais, je crois qu’en effet l’adaptation est assez libre mais je vous en dirais plus quand j’aurais lu ce récit. Sylvain Tesson est un auteur qui me fait vraiment envie même si jusqu’ici je n’ai pas encore découvert sa plume, le film me semblait être un bon moyen de prendre contact avec son oeuvre. Et surtout quand j’ai vu que Raphael Personnaz était le tête d’affiche, je n’ai pas hésité une seconde car je l’aime beaucoup. Teddy ne supporte plus le tumulte du monde et l’absence de sens des vies urbaines. Dans l’espoir de se retrouver et de se reconnecter avec le temps, il part vivre dans une cabane perdue sur les bords du lac Baïkal. Lire la suite