N.I.H.I.L. Le tourbillon du temps d’Alex Cousseau

Je trouve ça fou de voir à quel point j’arrive à lire beaucoup pendant le confinement et pourtant je suis quand même un peu frustrée, car j’ai envie de lire tous les livres de ma PAL en même temps ! Mais bon, j’arrive quand même à piocher ceux qui y traînent depuis un bout de temps. Comme N.I.H.I.L. que j’ai acheté à sa sortie il y a près de deux ans et que je n’avais toujours pas lu. C’est un roman qu’il est assez dur de résumer tant il est complexe et original. Il y est question d’une enfant hors du temps, d’un monde qui perd la boussole et d’un roi qui n’en est pas un (vous êtes bien avancés…). 

Ce roman est proprement indescriptible. Honnêtement, je ne saurais même pas par où commencer. Même si je voulais vous parler des personnages, je ne saurais pas bien le ou lesquels choisir. Ils dépendent tellement les uns les autres que la trame narrative se construit autour d’une mosaïque de protagonistes. Du coup, chaque personnage n’a pas vraiment de raison d’être sans les autres, mais c’est ce qui fait la beauté de ce roman. D’ailleurs, ils ont tous un petit je-ne-sais-quoi de dingue, Aanj est organique, elle parle à l’animal en nous, Askold est une ancre, Jeremiah est une force tranquille, et il y en a tant d’autres !

En fait, ce roman a quel que chose de viscéral et de poétique. Il parle à l’esprit tout entier. Alex Cousseau nourrit l’imagination avec sa fabuleuse plume. Il nous propose de la poésie qui parle au cœur, un monde complexe qui parle au cerveau et fait cogiter, et ce twist qui en fait une sorte de livre havre dans lequel j’ai envie de me plonger toute entière. En plus, la nature est omniprésente et ça, ça me parle. L’eau en particulier est partout, lac, rivière, océan, on la sent, on la hume, on la touche, elle effleure tous nos sens comme elle le fait pour les personnages. Quand je dis que c’est organique je parle exactement de ça : la nature est partout est surtout elle est là, avec nous, pendant la lecture. Rien que d’y repenser, j’ai envie de me baigner dans un lac, de mettre mes mains dans la mousse fraîche d’une forêt, de humer les embruns, de voler dans un air chargé de sel… Bref, j’ai envie de voyager avec tous mes sens et de m’évader avec les personnages de N.I.H.I.L. !

Ce livre est si particulier que je ne suis pas sûre qu’il puisse plaire à tout le monde, mais moi je l’ai follement aimé. C’est poétiquement barré, c’est un peu foutraque, on mélange des temps, des espaces, des influences, mais il est vraiment fou et organique (je sais, je me répète, mais c’est le mot parfait). Donc je ne sais pas quels sont vos goûts et je ne peux pas le recommander de façon globale pour tout le monde ou pour un type de lectorat en particulier. Mais sachez que moi je l’ai aimé d’amour et que c’est un très joli coup de cœur comme je les aime tant au Rouergue Jeunesse. Et ça confirme pour moi le talent d’Alex Cousseau dont j’avais déjà adoré Les trois vies d’Antoine Anacharsis

Qui connaît déjà ce roman ? J’ai l’impression que je n’en ai pas entendu parler depuis sa sortie, et vu sa qualité ça m’étonne un peu !

Prenez soin de vous et à très vite !

5 réflexions sur “N.I.H.I.L. Le tourbillon du temps d’Alex Cousseau

  1. Pingback: C’est le premier, je fais le bilan ! Avril 2020 | La tête en claire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s