Falalalala d’Émilie Chazerand

J’ai l’impression de lire beaucoup de livres sortis de chez Sarbacane en ce moment ! Il faut dire que j’ai enchaîné les SP comme des bonbons et je lis aussi leurs fabuleuses BD. Mais aujourd’hui, je suis là pour vous parler de Falalalala d’Émilie Chazerand ! Ce titre me tentait beaucoup, car j’avais adoré La Fourmi rouge (grosse marrade en perspective pour vous si vous ne l’avez pas encore lu). L’autrice reprend quelques ingrédients de son titre précédent avec de petits twists. Richard vit à Tannenland, entouré de toute sa famille de… naines. Dans cette maison conçue pour cette famille de petite taille, il passe pour un outsider avec sa grande taille.

Les personnages sont très nombreux et j’ai beaucoup aimé cette mosaïque haute en couleur. J’ai mis longtemps (un gros tiers du roman) avant de m’attacher à eux et me sentir concernée par leur sort, mais on en apprend tellement sur chacun qu’il est impossible de ne pas se prendre d’affection. Je trouve que certains personnages secondaires auraient pu être un peu mieux exploités. De plus, les bonnes blagues desdits personnages étaient vraiment moins percutantes que dans La Fourmi rouge. Je riais à gorge déployée dans ce précédent roman. Là, les punchlines m’ont vaguement arraché quelques sourires. Heureusement que c’est Richard qui est au centre, car la propension au drama des autres personnages est usante. Si les coups de gueule de Lulu sont certes efficaces, elle en devient aussi fatigante.

Le problème de Falalalala, c’est que c’est un roman trop long. Certes, les milliers de flash-back et de descriptions servent à ancrer l’univers et à bien nous faire comprendre les problèmes des protagonistes, mais au bout d’un moment j’avais envie de secouer tout ce petit monde en hurlant « on arrête de tourner autour du pot maintenant ». C’est un peu comme avec un roman de Zola, la longueur sert une sorte de propos sociologique, mais en attendant on ne s’amuse pas beaucoup.

Et enfin, un dernier point qui m’a rendue folle, mais qui n’est pas propre à ce roman en particulier : les romances nulles et hétéronormées. Certains couples qui se forment ont moins d’alchimie entre eux que deux mollusques ! Alors que d’autres personnages auraient pu créer des duos LGBTQ+ bien plus convaincants du point de vue romantique. Je suis usée de voir que le couple reste une norme aussi oppressante (car en plus de ça, il n’y a pas qu’un seul couple qui se forme!) Je rêve de romans pour adolescents où les héros ne soient pas désespérément en quête de l’âme sœur et où, enfin, ce ne soit pas un problème si les personnages restent célibataires ! Et je suis aussi fatiguée de voir des romans où les LGBTQ+ ne sont que là pour satisfaire des quotas. Dans la multitude de Falalalala, il y a bien deux personnages dont on évoque leur côté queer, mais cela tient en quelques mots à chaque fois. Bref, la romance dans Falalalala, ce n’est vraiment pas ça. 

Il y a dans ce roman beaucoup de tendresse, mais aussi énormément de maladresse et trop de longueurs. J’aurais voulu adorer ce roman comme j’ai aimé certains des personnages, et j’y ai vraiment cru à certains moments, mais au final ces romances ratées ont gâché ma lecture. Alors si vous n’êtes pas des grands blasés de l’amour et que la romance c’est votre tasse de thé, n’hésitez pas ! Mais si comme moi vous êtes lassés de la dictature du couple, vous risquez aussi de passer à côté de ce roman.

Qui a déjà lu Falalalala ou compte le lire ? Je suis vraiment curieuse de connaître votre ressenti et surtout de savoir ce que vous avez pensé des couples formés au cours de l’histoire !

8 réflexions sur “Falalalala d’Émilie Chazerand

  1. Pingback: C’est le premier, je fais le bilan ! Octobre 2019 | La tête en claire

  2. Je te donne mon verdict tout bientôt car je viens seulement de le commencer, avec de grandes espérances aussi car La fourmi rouge m’avait tellement fait marrer ! Ma collègue avait aussi adoré La fourmi rouge et m’a prêté Falalalala en me disant ne pas l’avoir terminé, elle m’a seulement dit « c’est trop bavard à mon goût » XD Alors je verrais bien 😀

    Aimé par 2 personnes

  3. Pingback: #PartageTaVeille | 07/10/2019 – Les miscellanées d'Usva

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s