Des Astres de Séverine Vidal

Oh, que vois-je ? Un horizon de rentrée littéraire ? Oui, mais ici c’est la rentrée de Sarbacane, il n’est donc pas question de livres pompeux à la couverture blanche (oui, moi et la rentrée littéraire vieillesse, on est un peu fâchés), mais bien de roman fort et humain. Mon partenariat avec Sarbacane est un vrai régal ! En plus, comme je suis vraiment confiante dans leur catalogue, je peux me laisser tenter par les Exprim’ sans trop fouiller, ce qui me permet de me lancer au petit bonheur la chance. Des Astres est un roman assez spécial, pas facile à lire, mais avec beaucoup de profondeur. C’est un livre qui fait cogiter. Mais de quoi ça parle ? D’un côté Pénélope, de l’autre Romane. L’une s’est laissée empoisonner par sa mère qui a réussi à pourrir toute sa vie. L’autre a grandi dans l’amour et a une vie qu’on peut qualifier de douce. Elles pourraient n’avoir rien en commun et pourtant la vie leur réserve de drôles de surprises.

Des Astres est un roman sur les mères, les mères aimantes, les mères toxiques, les mères présentes et les absentes (et aussi un peu sur les pères absents et présents). Je dois avouer que ce n’est pas toujours une partie de plaisir à lire, car l’ambiance est très lourde. Pour vous donner une idée, j’ai eu l’impression de débarquer dans une salle d’attente où tout le monde aurait des problèmes très graves alors que moi je n’aurais rien du tout. Il y a une ambiance poisseuse de douleur et de vies gâchées. Les parties de Pénélope sont les pires, on y découvre la relation destructrice qu’elle a entretenue avec sa mère qui était une sorte de perverse narcissique et qui a méticuleusement sapé toute la confiance de sa fille. On découvre Pénélope dans sa vie d’adulte, mais on nous raconte aussi son enfance aux côtés de cette mère toxique et c’est écœurant, il n’y a pas d’autre mot. La violence psychologique est larvée, mais elle est bien là. Honnêtement, sans les parties de Romane, je n’aurais pas pu continuer. La vie de cette dernière est plus légère, on la découvre au début de sa vie de jeune adulte. Elle est pétillante, vivante et aimée, elle contraste énormément avec Pénélope, la découverte de ce personnage fait l’effet d’une bouffée d’air frais en comparaison.

Le truc avec ce roman, c’est qu’il est dur à lire, il ne fait pas du bien par où il passe, et pourtant il est fort. Les sujets sont vraiment peu joyeux : violence psychologique et physique, femme battue, dépression, isolement, adoption et abandon. Pas vraiment le super-cocktail du bonheur. Mais en même temps, même si je ne voudrais pas le relire, je l’ai trouvé vraiment fort dans son insoutenabilité. Il y a du beau et du moche, de l’humain quoi. Il y a du pardon, de l’espoir, des trahisons, des douleurs dans la poitrine et aussi de l’amour. En fait il y a un peu d’essentiel dans ce livre, parce que oui ces sujets sont durs, mais ils sont aussi réels.

Pour résumer, je ne peux pas recommander ce livre à tous car il est vraiment dur. Même pour moi ce n’était pas la lecture idéale au moment où je l’ai lu. Et pourtant, je n’aurais pas voulu passer à côté, car il y a une vraie force dans les mots de Séverine Vidal. Et même si je lis avant tout pour rêver et m’évader, la littérature est aussi là pour nous faire voir ce qu’on ignore et nous apprendre à ne pas fermer les yeux sur ce qu’on ne connaît pas. Car oui, la violence physique et psychologique, je ne les connais pas vraiment, j’ai eu la chance de grandir loin de tout ça et oui, quand on me parle de femme battue je me dis toujours « non, mais moi si un mec me gifle, il dégage direct » sauf que le cas ne s’est jamais présenté. Ce sont des romans comme Des Astres qui permettent de comprendre pourquoi les personnes battues (physiquement ou moralement) reviennent souvent vers leurs bourreaux. 

Et vous, vous aimez les romans qui vous mettent en face de réalités crues et dures ?  Est-ce que Des Astres vous fait envie ?

Bon week-end à toutes et tous !

Publicités

3 réflexions sur “Des Astres de Séverine Vidal

  1. Pingback: C’est le premier, je fais le bilan ! Août 2019 | La tête en claire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s