Aussi loin que possible d’Éric Pessan

Youhou, j’ai enfin retrouvé mon envie de lire toute la journée ! Du coup, j’ai dévoré des romans cette semaine. Le petit problème c’est que c’est un pack, ça vient avec avec la frustration de ne pas pouvoir lire tout ce que je veux à la fois. J’ai tellement de choses qui me font terriblement envie… Et en plus je ne lis pas des romans de ma PAL, non, non, à la place j’ai des pulsions de lecture irrépressibles comme pour Aussi loin que possible d’Éric Pessan. Je l’ai vu en librairie et j’ai eu soudain l’inexplicable, folle et irrésistible envie de le lire. Malheureusement, je m’interdis d’acheter des livres ici. Heureusement, la Bibliothèque nationale des archives du Québec est extrêmement bien fournie donc j’ai pu l’emprunter ! Et ma pulsion s’est révélée très bonne puisque j’ai eu un joli petit coup de cœur pour ce roman ❤ Aussi loin que possible raconte l’histoire de deux amis. Un beau matin ils décident de partir faire un petit footing plutôt que d’aller en cours. Mais de cette petite révolte commence une révolution. Oppressés par un quotidien difficile les deux ados décident de ne plus s’arrêter, ils courent aussi longtemps qu’ils le peuvent et enchaînent les kilomètres jour après jour.

Au début du roman, je n’étais pas tout à fait emballée. Deux garçons qui courent, ce n’est pas exactement un sujet trépidant… Et pourtant, au fil des mots on découvre la vie de ces deux garçons, leurs problèmes (trop lourds pour deux ados). Mais Éric Pessan ne fait pas dans le drama, la course est un exutoire pour les garçons, chaque foulée est une libération. Antoine et Tony sont terriblement attachants et pourtant on en sait pas tant que ça sur eux. Leur amitié est touchante et tisse une toile forte pour le roman. C’est un petit livre d’à peine plus de 100 pages, mais c’est une belle toile de l’adolescente. Cette fugue a un côté onirique, un peu barré, mais à la fois réaliste et surtout terriblement humaine.

Ce que j’ai le plus aimé dans ce roman, c’est la plume d’Eric Pessan. Techniquement il ne se passe pas grand-chose, si ce n’est deux garçons qui courent autant que possible et qui se reposent comme ils peuvent le reste du temps. Mais il y a une force énorme dans l’écriture, une poésie même. On comprend autant la souffrance des corps que celle des esprits. Et puis, en y repensant, dans ce récit, il y a un je-ne-sais-quoi, un petit morceau de la vie elle-même. C’est simple, mais fort, pile la petite magie qu’on cherche quand on lit un livre, quand une étincelle sort de nulle part et vous touche. Surtout qu’au final je n’avais pas vraiment d’attentes car j’ai vu les notes sur Goodreads qui n’étaient pas hyper hautes, en tout cas pas de 5 étoiles. Et finalement PAF ! J’ai vraiment été touchée et surprise. Je n’attendais rien et j’ai trouvé un petit bijou discret. Et je comprends que ce n’est pas un roman qui puisse retourner tout le monde, mais c’était pile le roman qu’il me fallait au bon moment.

En bref vous l’aurez compris, ma lecture d’Aussi loin que possible d’Éric Pessan était un petit miracle. Le bon livre, au bon moment, celui qui m’a permis de retrouver mon envie dévorante de lire ❤ Je ne peux donc que vous recommander de tenter cette lecture ! De mon côté je vais essayer de me pencher sur les autres titres de cet auteur.

Qui a déjà lu ce roman ou un autre d’Éric Pessan ? Si vous en avez un (ou plusieurs) en particulier à me recommander, n’hésitez pas !

Bon week-end à toutes et tous !

2 réflexions sur “Aussi loin que possible d’Éric Pessan

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s