La tête au Canada : premier mois à Montréal

Parc d’Oka

J’ai un peu de mal à croire à l’idée que je vis à Montréal depuis un mois déjà ! Pourtant, j’ai l’impression que mes journées ne s’écoulent pas trop vite et que le temps me file moins entre les doigts. Mais, si je regarde en arrière, j’ai l’impression d’avoir débarqué à l’aéroport avec mon sac à dos il y a à peine trois jours…

Les rues de Montréal sous la neige

Il y a tellement de choses à dire sur Montréal ! Tout est différent et pourtant c’est un peu pareil, le dépaysement reste plutôt léger. La ville est immense, mais elle garde un visage humain. En fait, tout s’étale, la ville est vraiment immense, il y a très peu d’immeubles. Presque tous les quartiers sont remplis de maisons. En banlieue les gens ont la leur rien que pour eux et en centre-ville, les maisons sont divisées en condos (des appartements, souvent un par étage, deux à trois étages maximum). Pour vous donner une idée, la densité de population est divisée par 4 par rapport à Paris ! Du coup, le moindre trajet en transport en commun prend vite 30/40 min, et pourtant je suis relativement proche du centre de Montréal ! Par contre, la vie de quartier est très développée. On peut littéralement faire sa vie dans son quartier, travail, courses, loisirs, la municipalité travaille beaucoup pour rendre de nombreuses choses accessibles gratuitement : piscine, bibliothèque, etc.

Toujours plus de neige

Niveau climat, j’arrive au bon moment, on est sur la fin de l’hiver, les températures sont restées entre -5 et 5 °C tout le mois. Rien d’affreux à supporter avec un bon manteau ! Par contre il pleut assez régulièrement et il a un peu neigé. Montréal sous la neige, c’est vraiment magnifique ! Les maisons typiques avec leurs escaliers en fer couverts de neige surtout. Mais la plus belle chose que j’ai vue avec ce temps d’hiver, ce sont les arbres pris dans le givre, c’était vraiment splendide. En plus, le vent crée un bruit assez magique en faisant craquer le givre des branches. J’ai même découvert qu’ici il y a des déneigeuses de trottoir ! En petite Française que je suis, ça m’a fait rire.

Les arbres givrés ❤

Je ne suis pas encore trop sortie de Montréal pour le moment, je préfère attendre les beaux jours pour en profiter. Mais rien que dans Montréal, il y a vraiment de quoi faire ! La vie culturelle est fourmillante, il y a plein de théâtres, des salles de concert partout, impossible de s’ennuyer si on a l’envie de bouger ! Je sais que pour ceux qui ont déjà vécu dans des grandes villes comme Paris ou Lyon ça doit paraître assez normal, mais moi je découvre cette effervescence et j’adore ça ! Même pour le sport, chaque quartier a son centre avec plein d’activités à des prix super abordables. En fait Montréal, c’est tous les avantages des très grandes villes, mais avec de la proximité en plus et un petit côté chaleureux. Montréal est une ville paradoxale, il y fait froid, mais on s’y sent au chaud, tout est grand et loin, mais on se sent proche de tous.

Il y a beaucoup de street art à Montréal !

Bien sûr il y a aussi des différences culturelles, ce n’est pas une légende. Ici il y a beaucoup moins de distance entre les gens, la conversation n’est pas aussi policée qu’en France. Il y a moins de hiérarchie. Il n’est pas rare que quelqu’un dise « Allo ! Comment tu vas ? » même si on n’est pas dans un contexte de proximité. Ça ne veut pas dire que tout le monde est prêt à devenir ton prochain meilleur ami et à discuter cinq heures avec toi, mais c’est simplement plus naturel d’interagir avec les autres.

Le parc d’Oka pris dans la glace !

Pour le décalage avec la France, je dois avouer qu’au début c’était un peu dur. Mine de rien, six heures c’est énorme. Quand je me réveille, ma famille et mes amis ont déjà fini leur matinée et quand je rentre du boulot tout le monde dort. Dans ces conditions, ce n’est pas toujours facile de garder un contact régulier. Mais au bout de quatre semaines ici, j’ai commencé à me faire mon petit trou ce qui rend les absences moins difficiles à supporter.

Les plages du lac des Deux montagnes, avec les blocs de glace

Sinon, pour ne pas mentir, il y a quand même quelques aspects négatifs, surtout du point de vue social. Ici la sécurité sociale n’est qu’une vague ombre du système qu’on a en France. Je peux vous dire qu’en tant que français, ici on serre les fesses en espérant ne pas avoir de problème majeur, même en ayant une assurance privée ! D’ailleurs on voit en ville les conséquences de ce système qui ne protège que ceux qui ont les moyens. Il y a pas mal de personnes dans les rues qui n’ont plus toute leur raison et que le système laisse à la porte. Ce sont autant de personnes qui auraient eu besoin d’une aide sociale et psychologique. Certes en France on a des SDF et on est loin d’être irréprochables sur ce point-là, mais ici je dois vous avouer que ça fait encore plus mal au cœur de voir la misère et la détresse psychologique de ces personnes.

Plein d’érables qui se réveillent de l’hiver !

Pour finir sur une petite note plus positive, j’ai gardé ma balade d’hier à vous raconter pour la fin ! Avec une amie, on est allée à la sucrerie du Mont Bleu. Les cabanes à sucre sont une activité très prisée au Québec. L’idée c’est d’aller manger en famille ou entre ami dans une érablière. Le menu ? Soupe de pois, omelette, cochon (bacon, oreilles de crisse, graton, saucisse), pomme de terre, cornichons, betterave et chou, le tout arrosé de sirop d’érable ! Et en dessert du pudding chômeur qui est un gâteau moelleux cuit dans du sirop. C’est bon, mais riche ! Donc après tout ça on est allées se promener dans le parc d’Oka. On est arrivées tout pile pour la fonte des glaces sur le Lac des Deux Montagnes. Les rives étaient pleines de gros blocs de glace fondue, il y avait encore de la neige sur certains chemins et malgré le vent qui soufflait fort le temps était resplendissant ❤ C’était vraiment une journée fabuleuse qu’on a conclue par une petite séance de ciné !

Toujours à Oka

C’est pas mal tout pour aujourd’hui (note pour vous, « c’est pas mal tout » est une expression assez typique d’ici). Je pense que ça se sent dans ce que je raconte, mais je me sens vraiment bien ici ! Montréal est une ville fabuleuse et la vie au Québec est super agréable. 

Je vous fais des brouettes de bisous, je vous souhaite une belle journée et je vous dis à bientôt pour la suite de mes aventures !

21 réflexions sur “La tête au Canada : premier mois à Montréal

  1. Pingback: La tête au Canada : sixième et dernier mois | La tête en claire

  2. Pingback: C’est le premier, je fais le bilan ! Mai 2019 | La tête en claire

  3. Pingback: C’est le premier, je fais le bilan ! Avril 2019 | La tête en claire

  4. Pingback: Le petit bonheur hebdomadaire #66 | La tête en claire

  5. Ça a l’air magnifique et très agréable de vivre à Montréal. J’ai des potes de promo qui avaient fait leur stage à Montréal et qui avaient trouvé les Québecois extrêmement sympas et très accueillants.
    En tout cas, si mon envie de visiter le Canada n’était pas assez forte, tu lui donnes un regain d’énergie (même si niveau finances, ce n’est pas trop possible tout de suite…).

    Aimé par 1 personne

  6. Tu me fais rêver, avec ton récit ! Je n’ai encore jamais mis les pieds au Canada, mais c’est un grand rêve (comme beaucoup trop d’autres, c’est le hic^^’). J’ignore quand mais, c ‘est certain, je le visiterai un jour !
    C’est une bonne idée de ta part, je trouve, que de remettre les pendules à l’heure en rappelant que tout n’est pas plus parfait au Québec qu’ailleurs, car on a tendance à beaucoup idéaliser ce pays quand on ne le connaît pas. Et finalement, ça ne retire rien à tout le positif qu’il y a à y trouver.
    J’allais te demander « Tu y es pour combien de temps ? » mais j’ai vu la réponse plus haut alors je te souhaite encore plein de belles découvertes là-bas (6 mois, c’est quand même l’occasion de bien découvrir un pays et de se faire une bonne idée de la vie sur place !) et courage pour le manque des proches (qui n’est qu’une meilleure façon de les retrouver plus tard^^).

    Aimé par 1 personne

  7. côté sécurité sociale je suis étonnée et pas en même temps; je sais qu’en Amérique du Nord, c’est le « prends-toi par la main »; mais on parle aussi beaucoup des avancées au Canada dans des protocoles de soins, et je ne pensais pas qu’il y avait cette misère. une GROSSE boule de neige négative au milieu de congères d’enthousiasme…

    Aimé par 1 personne

Répondre à Katia Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s