Vango : tome 2, Un Prince sans royaume

Je vous l’ai promis en 2018, voici enfin ma chronique sur le second et dernier tome de Vango ! À ma grande surprise, je l’ai encore plus aimé que le premier et c’est donc un véritable coup de cœur ❤ D’ailleurs, en parlant du premier volet, même si cette chronique est garantie sans spoilers, je vous conseille plutôt la chronique du tome 1 si vous ne l’avez pas encore lu. Sans plus attendre, je vous parle de la suite des aventures de ce cher Vango !

Pour commencer, les personnages se révèlent plus attachants dans ce tome. Le Vango inaccessible du premier volume devient plus ouvert et on accède un peu plus à son intériorité. Sa fragilité le rend d’autant plus touchant, ce fut pour moi une révélation de découvrir notre héros sous un autre angle de vue. En plus, tout le reste de la galerie des personnages est au rendez-vous dans un grand ballet où chacun a sa place dans les rouages de la narration Fombellienne.

Au sujet de ce grand ballet, je pense que je devrais plutôt parler d’une horloge. Dans ce tome, le joaillier des mots qu’est Timothée de Fombelle place au fur et à mesure des dizaines de petits rouages. Quand tout se met enfin en place, dans une mécanique parfaite, après près de 800 pages d’aventures, c’est tout simplement époustouflant et complètement jouissif aussi. On voit tous ces petits mécanismes soudainement se mettre en marche pour nous permettre d’envisager l’œuvre dans sa totalité. Comme un grand tableau qu’on voit tout à coup dans son intégralité après en avoir examiné chaque détail à la loupe.

Moi quand tout les éléments de la narration s’emboitent dans ma tête.

Il n’y a pas à dire, avec ce tome, j’ai été complètement emballée. Les révélations qui nous sont offertes par l’auteur sont toutes grandioses et je n’avais absolument rien vu venir, d’où mon grand plaisir. D’ailleurs, Timothée de Fombelle casse de nombreux schémas narratifs, adieu le héros tout puissant et son monopole. Certes, Vango est central dans l’histoire, mais il ne fait pas tout. En plus, la structure décousue entre passé et présent est toujours aussi bien menée par l’écrivain, ce qui nous permet d’avoir la juste dose de révélation et de suspens. Et puis, comment vous dire la beauté de la plume de Timothée de Fombelle ? C’est comme se mettre sous la couette après une dure journée ou sentir le gâteau que mémé vous a préparé après dix heures de route. Un délice ❤ On se laisse porter par le mouvement, la grâce, l’action et aussi un peu la magie de cet ouvrage fabuleux. 

En bref, on ne va pas se mentir, ce second tome est une réussite et un coup de cœur. J’y ai même trouvé plus que ce que j’en espérais, ce qui n’est pas peu dire quand je parle de Timothée de Fombelle ! Histoire, aventure, action, émotion, voyage, tout est là, dans un peu moins de 400 pages de pur bonheur de lecture ❤ J’ai déjà hâte de relire ce fabuleux diptyque quand j’en aurais l’occasion !

Et vous, avez vous déjà fait la rencontre de Vango ? Si ce n’est pas le cas, il est grand temps d’y songer ! On se retrouve en commentaire pour en discuter.

Des bisous et bon week-end ! 

13 réflexions sur “Vango : tome 2, Un Prince sans royaume

  1. Aaaaah voilà déjà un an que j’ai terminé le premier tome, le deuxième attend (mais pourquoi d’ailleurs ?!) depuis si longtemps sur ma table de chevet, alors que je suis sûre depuis le début que je vais passer un moment de lecture incroyaaaable. Peut-être la peur de savoir que cette fois-ci, ce sera terminé terminé… ? (J’ai repoussé comme ça la lecture du dernier Harry Potter pendant des années, ce qui a été aussi, ma foi, complètement dingue !)
    Là je n’ai plus d’excuses, je vais sauter dessus de ce pas 🙂

    Aimé par 1 personne

      • Après toutes les lectures de nouveautés pour la librairie, ça y est, je m’y suis mise il y a deux semaines ! Une merveille ❤ J'ai dû me replonger une petite heure dans le premier pour tout remettre en place, mais une fois que c'était fait, j'ai tout avalé d'un seul coup, en m'attardant un peu quand-même, pour faire durer un peu la lecture… Cette fin… ! mais cette fin ! J'en frissonne encore, c'était grandiose et terriblement splendide ! Il arrive à nous faire croire à plein de petits hasards et coïncidences qui pourraient sembler tirées par les cheveux, mais on y croit… Magnifique !

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s