Ma vie moisie, Dieu et moi, Shirley Banana d’Émilie Chazerand

Je suis une inconditionnelle de la collection X’prim de chez Sarbacane mais je ne connais que très mal et de loin sa petite soeur la collection Pépix… En étant partenaire de la maison, je me suis dit que c’était un peu dommage de ne pas en profiter pour combler mes lacunes et aujourd’hui je vous présente donc Ma vie moisie, Dieu et moi, Shirley Banana d’Émilie Chazerand. Je connaissais déjà l’auteure pour son roman La Fourmi Rouge que j’ai plutôt bien aimé, du coup je me suis sentie d’attaque pour commencer la découverte des romans Pépix avec sa plume! Shirley Banana grandit dans un orphelinat tenu par des bonnes soeurs qui n’ont rien de conventionnel. Elle est entourée d’une belle bande de bras cassés qui sont aussi ses amis et elle va tout faire pour sauver son orphelinat qui risque d’être transformé en centre de cure pour riches.

Ce roman ne se prend vraiment pas au sérieux et il est bourré d’humour. Un humour auquel je n’adhère pas toujours mais je pense qu’il peut faire son effet sur ceux qui aiment l’humour de répétition et les blagues un peu pipi/caca. Je ne sais pas si j’aurais ri en lisant ce roman quand j’avais 8-12 ans mais je sais que plein de jeunes adorent ce genre de blagues et ce livre a le mérite d’être adapté à cette tranche d’âge. D’ailleurs si tous les gags rocambolesques et les jeux sur les noms de famille (Christelle Cancoillotte, Shirley Banana, etc.) ne m’on pas toujours parlé, certaines blagues sont super subtiles et bien trouvées, avec une ironie certaine. Shirley fait plein de fautes de prononciation/rédaction mais les erreurs font souvent sens, par exemple au lieu de parler de supermarché, elle parle du « super racket »… On retrouve plein de petites piques à la société de consommation, c’est drôle tout en étant fin et j’ai bien aimé l’équilibre que ce livre propose au niveau de l’humour, il y en a un peu pour tout le monde!

Shirley Banana est une héroïne complètement loufoque, et sa petite bande ne l’est pas moins. Sur le coup j’ai trouvé que le roman mettait vraiment longtemps à démarrer et que le début était parfois un peu brouillon, mais en repensant à cette lecture, j’ai trouvé une certaine naïveté touchante dans ce livre. Certes Shirley est très farfelue, mais au fil des pages on s’attache à cette bande de manchots pas toujours très futés. Ils ont tous des traits franchement forcés, mais ils ont quand même leur petit charme et je pense sincèrement qu’un lecteur plus jeune que moi se laissera embarquer par cette folle aventure! Par contre je regrette quand même qu’un gros évènement annoncé dans le résumé n’arrive qu’à la moitié du roman, ça génère une attente un peu frustrante  et surtout, ça spoile un peu trop à mon gout…

Si ce roman manque un peu de subtilité pour mon grand âge et que l’humour utilisé n’est pas toujours ma tasse de thé, je pense que c’est un roman tout à fait adapté pour de jeunes lecteurs qui passeront surement un bon moment de lecture (sans oublier qu’en plus le roman est illustré!) De mon côté je suis ravie d’avoir enfin découvert un livre de la collection Pépix, merci l’équipe de Sarbacane!

Qui a déjà lu ce livre ou l’a fait lire à un enfant de son entourage? Je serais très curieuse de savoir ce qu’un enfant peut penser de Shirley Banana et de sa bande!

Des bisous et à bientôt!

4 réflexions sur “Ma vie moisie, Dieu et moi, Shirley Banana d’Émilie Chazerand

  1. Pingback: Bilan d’octobre | La tête en claire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s