[Film] Ready Player One

Et si on parlait ciné aujourd’hui? Ready Player One a beaucoup fait parler de lui avant sa sortie, il y a eu un gros regain d’intérêt autour du livre. Même si je n’ai pas eu le courage de le lire je voulais vraiment voir le film. C’est chose faite depuis hier! Si j’ai passé un super moment, je reste un peu sur ma faim au vu de l’ampleur du projet. Je vous explique tout ça en détail plus bas. Le topo? 2045, l’humanité a lâché l’affaire, tant pis pour les conséquences, tant qu’on eut aller vivre sur l’Oasis. Quelle Oasis? Un univers virtuel où l’on incarne un avatar et où on peut faire absolument tout ce qui nous passe par la tête, l’idéal pour fuir une réalité complètement déprimante. Plus grand monde ne prend la peine de faire autre chose que de se nourrir et vider sa vessie dans la réalité. Wade en fait partie et comme beaucoup, son but ultime dans l’oasis est de retrouver les trois clefs qui donnent accès à l’Easter egg, le saint Graal qui donne le droit de devenir propriétaire de l’Oasis et de tous les enjeux qui vont avec.

Le film dure 2h20 et franchement, je n’ai pas vu le temps passer! Côté action c’est un vrai bijou il y a une bonne balance entre intrigue, réflexion et action et clairement, on ne s’ennuie pas un instant. Les graphismes sont aussi complétement dingues, la très grande majorité du film se passe sur l’Oasis qui est donc une sorte d’immense jeu vidéo sans limites, dans lequel on peut façonner son avatar comme on veut, du plus cartoonesque au plus réaliste et cet aspect jeux vidéo est vraiment très bien recréé. En fait, on a vraiment l’impression de rentrer à l’intérieur d’un MMORPG infini (Massively Multiplayer Online Role Playing Game pour les anciens qui ne sont plus à la page, un jeu en ligne où on peut jouer très nombreux). Les fans de pop-culture en auront pour leur compte, il y a une myriade de références au genre dans le film. Même moi qui suis une grosse quiche en pop-culture et surtout en jeux vidéos, j’en ai capté une belle flopée. Tout ces points là sont gérés au top et j’ai aimé le film pour ça.

On sent bien l’influence des jeux vidéos.

Ensuite vient le point moyen du film : les personnages sont super sympas et entraînants, on croit en eux, on a envie de les suivre mais si on soulève un peu les pixels, ils n’ont pas une grande profondeur psychologique, ils sont simplement lancés tous droit dans … une cage à hamster! Surtout Wade qui n’évolue pas tout au long du film, pour un preux chevalier (son avatar se nomme Perzival) il lui manque un grain de maturité… Tout ses acolytes sont un peu pareils et je n’ai pas trop compris le délire d’Art3mis, son personnage est sympa, elle est loin d’être bête mais pendant une bonne partie du film elle se la joue « ne t’approche pas trop de moi, tu ne me connais pas, j’ai fait des choses terribles » et franchement je ne vois pas pourquoi… C’est le mystère qui ne sert à rien et ça n’étoffe même pas la « romance » du film (qui n’a absolument aucun intérêt, as usual). Par contre je salue les choix de casting parce que pour une fois on a pas des acteurs tous tout beaux tout canons, certains ont même un physique plutôt atypique et j’ai trouvé ça cool!

Art3mis

On en arrive à la partie foirée du film pour moi : sa superficialité… Le topo de départ est super bon, il pouvait permettre d’exploiter des thèmes d’actualité hyper puissants et… on en parle à aucun moment! Par exemple le fait que l’humanité ai lâché le morceau. On voit des plans assez impressionnants de casse de voiture à perte de vue, les gens vivent dans des carcasses en métal mais sinon à part ça tout va bien, il n’y a aucun message sur l’écologie! Apparemment, en plus de l’Oasis, ils ont aussi trouvé le moyen de faire pousser de la nourriture sur du métal… Même chose pour l’esprit jeux vidéos, tout le monde passe tout son temps dans ce monde virtuel, et à part une vague allusion à la fin, ça ne semble choquer personne que la réalité soit devenue plus accessoire que son homologue virtuelle… M’enfin, mais non! Y a quand même comme un problème là! En fait c’est tout ce que je reproche à Ready Player One, il n’y a aucune idéologie derrière, je ne suis pas pour qu’un film passe un message à tout prix mais là c’est carrément une politique de l’autruche. A croire que Trump aurait fait un bûcher de Steven Spielberg s’il avait eu le malheur de dire que l’écologie c’est quand même un peu important… Donc au final on a l’impression que le film nous dit : c’est ok d’en avoir rien à foutre de garder un environnement décent sur la planète et c’est tout aussi ok de fuir la réalité en passant sa vie dans un monde virtuel…

Je reviens je vais chercher des tomates entre deux voitures!

J’ai failli oublier, il y a aussi toute une partie autour des enjeux économiques de l’Oasis, une entreprise, IOI, s’est développée dans le seul but de récupérer l’Easter egg  et de devenir propriétaire de l’Oasis. Entreprise qui est dirigée par le « méchant » de l’histoire… Franchement c’est un méchant assez raté! J’ai trouvé qu’il manquait de profondeur, de caractère et surtout de motivations, c’est l’exemple typique du méchant-qui-est-méchant-pour-la-seule-raison-qu’il-est-méchant… Son entreprise aurait pu être un super moyen de dénoncer ce qui se passe aujourd’hui : le fait que nos données en lignes servent à faire de nous des produits (vous connaissez l’adage, si c’est gratuit c’est que c’est vous le produit). Et bien encore une fois, dans Ready Player One, la possibilité d’en parler est là mais on ferme carrément les yeux sur le phénomène, et décidément, moi ça m’embête… D’autant plus qu’il y a une grosse incohérence avec tous ces gens en ligne qui bougent dans la vraie vie, certains ont un équipement pour rester sur place mais en vrai, ceux qui font ça dans la rue devraient passer leur vie à se prendre des poteaux ou à se faire écraser!

5673832.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Parzival

Au final, j’ai passé un super bon moment, ce film est un divertissement de haut niveau, avec un très bon graphisme et plein de références à la pop culture. Mais franchement, je suis déçue qu’il n’y ai aucune idée un peu engagée derrière. Plus j’y pense plu ça me gêne. L’écologie, le vivre ensemble, la proximité avec notre entourage, tout ça, ce sont des valeurs qui me tiennent vraiment à cœur. Alors qu’un film de cette envergure se permette de faire genre « hop, on s’en fout c’est pas important, on passe à côté », ben franchement ça m’embête voir ça m’énerve un peu…

113213.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Il était un petit mouton, il était un petit mouton, qui n’avais ja-ja-jamais vu une plante…

Et vous, quel est votre point de vue sur le film? Vous l’avez vu? Pour ceux qui ont lu le livre d’Ernest Cline, j’aimerais beaucoup savoir si les enjeux en arrière plan sont un peu développés ou si là aussi ils passent carrément à la trappe? On peut discuter de tout ça en commentaires!

Des bisous et à bientôt et bonne fin de week-end!

READY PLAYER ONE

L’entreprise du grand vilain méchant

Publicités

9 réflexions sur “[Film] Ready Player One

  1. Pingback: Bilan d’avril | La tête en claire

  2. Je te conseille de lire le livre. Je l’ai lu avant la sortie du film et c’est vraiment « une autre histoire ». Le film reprend la grande ligne conductrice de l’intrigue : à savoir la competition, mais a occulté énormément d’éléments du livre. J’ai beaucoup aimé le film pour les graphismes et l’action ainsi que pour les références abordées qui sont plus connues que celles du livre. Mais j’ai carrément adoré le livre pour tout ce qu’il sous entend, la profondeur des personnages et pour l’intrigue qui n’est pas exactement là même.

    Aimé par 1 personne

  3. Les enjeux sont beaucoup plus développés dans le livre comme on peut s’y attendre.
    J’ai bien aimé ce film, mais j’ai ressenti gros problème sur le fond, quasi inexistant. J’ai adoré toute les références et clins d’œil, mais c’est en effet un gros block-buster sans trop de message intéressant.
    Il est difficile d’expliquer en quoi les enjeux sont plus développés car les deux histoires sont très différentes en dehors des grandes lignes (3 clés, easter egg et héros identiques). L’écologie est évoquée, ainsi que d’autres problèmes sociétaux avec l’addiction aux jeux, la dérive du capitalisme et de l’individualisme, le sexisme,…
    Le livre a de gros défauts, mais va bien plus en profondeur que le film. Je l’ai lu après avoir vu le film et ils sont très différents, avec chacun des défauts que l’autre n’a pas 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s