Rosa Candida d’Audur Ava Olafsdottir

Ce roman fut mon tout premier audiobook! Rosa Candida me tentait depuis un moment et j’avais l’intention de le lire un jour où l’autre. Je l’ai d’ailleurs dans ma PAL mais je n’arrivais jamais à le placer dans mes lectures prioritaires. Quand je l’ai trouvé à la bibliothèque en CD, je l’ai synchronisé sur mon iPod, comme ça j’ai pu l’écouter lors de mes longs trajets en voiture. Même si j’ai bien aimé cette expérience, je ne suis pas sûre de la renouveler souvent car je n’ai pas assez de patience pour écouter quelqu’un me lire un livre. Je préfère le faire moi même et surtout en voiture je préfère la musique! Sinon au delà de l’expérience audiobook, j’ai plutôt bien aimé ce livre où Arnljótur, le narrateur, nous présente son envolée loin du cocon paternel pour partir travailler dans la roseraie d’un monastère.

Arnljótur est un personnage assez atypique. Lors d’un coup d’un soir, il est devenu papa avec une jeune femme qu’il n’a que très peu revu et qui lui apprend qu’il va avoir un enfant avec elle. Rosa Candida, au delà de la nouvelle vie du narrateur, nous parle de son nouveau rôle de père qu’il assume de manière assez hésitante. Il jongle entre sa non-relation avec la mère de l’enfant, son lien à sa fille, sa place au monastère et son rôle de jardinier. Il se pose aussi plein de questions sur la place du corps et de l’amour dans sa vie. Il est parfois un peu niais, voire agaçant car très passif mais il est tout de même attachant. Sa fille est toute choupi et fait un peu l’effet d’une mascotte dans le livre. Par contre, les personnages secondaires sont vraiment trop survolés à mon goût, comme un très vague et lointain décor.

Audur Ava Olafsdottir

Pour ce qui est de l’histoire, même si je l’ai bien aimée, au final je la trouve assez fade. Il ne se passe pas grand chose de folichon, en fait il n’y a littéralement aucune action, c’est plutôt une tranche de vie. Une jolie tranche de vie, cela dit! Le cadre est apaisant, le rythme est lent, l’auteure prend le temps de développer les réflexions de son personnage. Par contre un aspect du roman m’a vraiment fait tiquer : les répétitions. Je crois qu’à l’oral ça ressort encore plus : il est toujours question des boutures de roses du narrateur, de cuisine, de « je ne comprendrais jamais les femmes, elles sont si mystérieuses », etc. Je sais qu’il y a un aspect poétique derrière ces répétitions mais au bout d’un moment j’en ai eu marre. Par contre j’ai adoré la première partie du roman qui prend la forme d’un roadtrip plein d’inattendu lors du trajet du narrateur de la maison paternelle jusqu’au monastère (qui est dans un autre pays, lointain et inconnu).

Pour moi, il manque à ce roman une dose d’enthousiasme. Le personnage principal laisse la vie lui arriver sans réagir et il met vraiment longtemps à évoluer. Malgré ça j’ai passé un bon moment car Rosa Candida a le mérite d’être un roman dépaysant. A lire si vous êtes curieux et si vous aimez la cuisine, le jardinage et les personnages un peu perdus.

Qu à déjà lu Rosa Candida? Avez vous lu d’autres romans de l’auteure? Dites mois tout!

Des bisous et à bientôt! 

11 réflexions sur “Rosa Candida d’Audur Ava Olafsdottir

  1. De mon côté, ça a été un gros coup de coeur Rosa Candida, j’ai aimé cette lenteur, cette prise de temps et ce voyage initiatique car au final c’est de cela qu’il s’agit car le héro part enfant et est adulte à la fin du livre. J’ai lu L’embellie également et L’exception est dans ma PAL. J’ai un peu moins aimé que Rosa Candida mais j’aime tout particulièrement la plume de cette auteure ^^ Dans L’embellie on découvre un peu plus les paysages chaotiques islandais;)

    Aimé par 1 personne

      • J’avais testé les audio livres avec un Jules Verne perso et avec du recul c’était un bon choix. Mais franchement je ne sais pas quand est-ce que je trouverai le temps d’écouter comme ça. Je ne fais pas de longs trajets en voiture et comme toi je préfére la musique dans ce cas-là. Au sport… ben musique aussi… et à la maison ben je préfére la lecture visuelle hein xD

        Aimé par 1 personne

  2. Pingback: Bilan de Février | La tête en claire

  3. j’ai essayé de lire ce roman, et j’ai vite refermé, ça ne m’avait pas du tout accrochée; par contre j’ai beaucoup aimé la lecture de « l’embellie », là aussi il y a le côté « road-trip » comme vous dites, mais qui fait connaître l’Islande, le rythme de vie selon l’importance de la nuit…

    Aimé par 1 personne

  4. Ça fait au moins un an, voir plus, que j’envisage de l´acheter lorsque je vais dans une librairie. Mais à chaque fois je le repose parce qu’il me donne l’impression d’être, en effet, peu enthousiasmant. Ta chronique me le confirme.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s