L’Enfaon d’Eric Simard

Je crois que je suis en train de tomber sous le charme de la collection mini Syros, deuxième tentative et c’est encore une super découverte pour moi! J’entendais parler de ce titre de temps en temps alors j’ai voulu tenter la lecture et quelle petite merveille ❤ C’est l’histoire d’un jeune enfant génétiquement modifié avec des gênes de cerf pour le sauver d’une maladie et de la jeune fille de sa classe qui veux l’aider mais n’y arrive pas.

En à peine 40 pages, Eric Simard nous offre une histoire de différence, de solidarité, de deuil, d’ouverture et de science-fiction. Vous avez dit balèze? J’approuve! Encore une fois je suis admirative de la puissance de l’histoire inscrite dans un si petit format. Je l’ai lu en 20 minutes un soir de fatigue où je n’avais pas envie de lire longtemps, ni de lire une de mes lectures du moment (qui me pompent pas mal d’énergie psychique entre VO et mémoire) mais je voulais aussi m’offrir mon shoot d’évasion du soir et ce fut un succès fulgurant, exactement ce dont j’avais besoin!

Je tombe toujours plus en amour de la littérature de jeunesse et de sa capacité à me surprendre, à se réinventer, à créer énormément avec peu de mots. L’Enfaon en est la preuve : poétique, mélancolique, délicat et doux, le tout en un petit bouquin. Et surtout c’est un texte qui comprend que littérature jeunesse = simple et certainement pas simpliste, qu’un enfant à le droit à des textes riches, profonds et d’une très grande qualité. En plus ce livre introduit les jeunes au genre de la SF avec brio puisque l’Enfaon est issu du CHGM (centre des humains génétiquement modifiés) et qu’une partie de l’intrigue se développe autour de ça.

L’Enfaon c’est un shot de fiction, qui nous connecte à ce qui nous entoure et surtout à ce superbe personnage de l’Enfaon. La prochaine fois que vous passez en librairie demandez donc ce petit ouvrage à 3€ à votre libraire et lisez-le le soir même une fois bien au chaud sous votre couette, vous ne le regretterez pas! 

Qui a lu ce livre? Et qui pourrait me donner son avis sur un autre titre de la collection des humanimaux?

Bonnes lectures à vous!

Publicités

12 réflexions sur “L’Enfaon d’Eric Simard

  1. J’étais déjà en train de faire une blague dans ma tête sur « l’enfant à on » à la Numérobis quand j’ai compris que ça se prononçait pas « Enf-a-on » mais « Enfant » avec jeu de mot synthaxique. Voilà voilà… En plus je n’ai aucune excuse, parce que j’ai lu ce bouquin (m’en souvenais plus). Et oui je confirme la collection Mini Syros est une MERVEILLE.
    (Après ce commentaire complètement décousue, Mimine s’en retourne chez elle. Merci zizi).

    Aimé par 1 personne

  2. Pingback: L’Envol du Dragon de Jeanne-A Debats | La tête en claire

  3. tu as raison, lire peut pomper l’énergie. la littérature-jeunesse offre pas mal de romans bien « ficelés », le style n’est pas toujours très recherché, c’est peut-être pour ça que tu emploies l’adjectif « simpliste »? mais ils ont l’avantage d’aller au but sans fioritures. je recherche des livres de nouvelles pas trop démoralisantes, si tu as des idées….

    Aimé par 1 personne

    • Justement j’ai dit « simple mais pas simpliste », car les auteurs doivent aller à l’essentiel sans négliger le style, un enfant à beaucoup moins de scrupules qu’un adulte à lâcher un livre qui l’ennuie, il faut garder son attention ;D J’avoue ne pas lire beaucoup de nouvelles mais en jeunesse j’aime beaucoup le petit livre (même genre de format que l’enfaon) Les Trois caramels capitaux de Jean Claude Mourlevat ou la gelée d’été de Mathis =D

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s