Voyage d’une Parisienne à Lhassa d’Alexandra-David Néel

Vu que je suis en vacances, j’en profite pour lire à fond et m’avancer sur mon mémoire donc j’ai réussi à lire Voyage d’une Parisienne à Lhassa en une journée! Il faut bien que j’essaie d’être efficace vu tout ce que je dois faire avant la fin de l’année. Je vais essayer de ne pas me noyer sous la charge de travail d’ici là. J’ai découvert Alexandra-David Néel il n’y a pas très longtemps grâce à une cliente en librairie qui m’a donné envie d’en savoir plus sur cette grande exploratrice, comme quoi être libraire ce n’est pas que conseiller, c’est aussi se faire conseiller par les clients! Cette femme ne le saura jamais mais c’est grâce à elle que cette auteure fait partie de mon corpus de mémoire. Dans ce texte, l’auteure raconte sa traversée du Tibet pour rejoindre Lhassa tout en évitant de se faire prendre par l’administration chinoise qui refuse l’accès de la cité sainte aux étranger, qui plus est aux femmes. 

J’ai fait exprès de choisir au moins un voyage de femme dans mon corpus et quelle femme! Même si elle s’est fait accompagner par son fils adoptif, Yongden un lama/prêtre tibétain, pour des raisons pratiques (il y a plus de 100 ans, voyager seule en plein milieu du Tibet n’était pas très sûr, c’est probablement encore le cas aujourd’hui), Alexandra-David Néel est une femme d’une sacrée trempe! Elle sait ce qu’elle veut et j’ai été admirative de sa force de caractère et de sa condition physique : à plus de 50 ans, elle marche dans des cols montagneux enneigés, froids, elle dort souvent à la belle étoile avec un baluchon assez sommaire, manquant certains jours d’eau et de nourriture, dans des coins perdus, parfois sans sentiers. Ce n’est pas un voyage à la portée du premier venu!

Ce que j’ai le plus aimé dans ce Voyage d’une Parisienne à Lhassa c’est la découverte du Tibet sous toutes ses coutures : paysages, peuples, fonctionnement politique, religion, etc. L’exploratrice est vraiment là pour découvrir le pays comme si elle en était une habitante. D’ailleurs elle est obligée de se faire passer pour une vieille dame Tibétaine pour éviter au mieux les postes de contrôle. Comme quoi, les problèmes d’administration aux frontières ne datent pas tous du 11 septembre 2001…

Par contre, si j’ai adoré ma lecture j’ai quand même une petite frustration à cause de la plume de l’auteure, j’ai parfois eu l’impression qu’Alexandra-David Néel en rajoutait un peu dans ses anecdotes. A force d’en accumuler, je me suis parfois demandée si elle avait vraiment vécu autant de choses rocambolesques ou si elle brodait un peu dans un objectif littéraire… Après réflexion je ne pense pas que l’auteure soit une fabulatrice mais qu’elle à simplement parfois tendance à trop souligner certains petit détails au lieu de se consacrer à l’essentiel. Mais en même temps ce sont aussi les petits détails qui font le charme du voyage donc je ne vais pas me plaindre. Surtout que ce récit est une vraie immersion dans un pays qu’on connait si peu et si mal.

Conclusion : si vous êtes curieux et que vous aimez la littérature de voyage, foncez! Par contre pour une première lecture dans le style, ce n’est pas l’ouvrage le plus fluide que j’ai pu rencontrer pour l’instant. En tout cas, pour moi cette lecture confirme mon envie de lire toujours plus de littérature de voyage! C’est une vraie évasion, une ouverture à des cultures dont j’ignore tout, à des époques ou je n’étais pas forcément née, c’est le cas ici puisque ce voyage date de 1924.

Qui a lu ce livre? Est-ce que vous avez d’autres livres de cette auteure à me conseiller? 

Bonne fin de weekend, des bisous et à bientôt!

17 réflexions sur “Voyage d’une Parisienne à Lhassa d’Alexandra-David Néel

  1. Pingback: Bilan de Juin | La tête en claire

  2. Pingback: C’est le premier, je balance tout! #11 | La tête en claire

  3. Pingback: Bilan de Novembre | La tête en claire

  4. Coucou. Je suis en train de penser que j’ai ajouté récemment un livre à ma PAL qui pourrait peut-être t’intéresser. Il s’agit de Et j’ai suivi le vent, de Anne-France Dautheville. Le récit autobiographique de la première femme à avoir fait le tour du monde à moto. Je ne l’ai pas encore lu mais j’imagine qu’il y aura forcément un moment où elle passera par l’Asie. CoeurMain&BonCourage

    Aimé par 1 personne

  5. j’ai lu ce livre à 20 ans, un voisin de mes parents me l’avait prêté et je l’avais lu dans le train en remontant sur Paris, pauvre petite provinciale exilée; je n’ai pas relevé la tête du voyage! j’avais été captivée! pour ma part, je n’ai jamais considéré A David-Néel comme une artiste; elle était une exploratrice qui a écrit le récit de ses voyages. je ne me souviens plus de son style, je n’ai pas été aussi « sévère » que vous 🙂 . Qu’elle ait grossi le trait est possible, mais enfin je ne crois pas que ça enlève à ce qu’elle a accompli. une forte tête je crois; ça doit conserver, je crois qu’elle est morte centenaire. zarline parle de sa maison, dommage que ce soit si loi, ça doit être intéressant.

    Aimé par 1 personne

  6. Je l’ai lu il y a bien longtemps et un peu comme toi, même si j’adore le personnage, j’ai moins été touchée par sa plume. Je ne sais plus si c’est dans ce livre ou dans les autres lus de l’auteure, mais j’avais également parfois trouvé les parties sur le bouddhisme, intéressantes, certes, mais un peu longuettes. J’ai lu 2-3 autres titres de l’auteure, mais tous m’ont laissé la même l’impression, celui-ci étant celui que j’ai encore préféré. Par contre, je te recommande la visite de sa maison à Digne les Bains…

    Aimé par 1 personne

    • Je me doutais un peu que ce serait le cas dans ses autres livres, on est rarement un artiste parfaitement accompli dans plusieurs domaines à la fois, voyageur ou écrivain, peut être faut il choisir 😂 Je noyé pour sa maison, merci du conseil 😊

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s