Neverland de Timothée de Fombelle

Ce weekend c’est rentrée littéraire sur La tête en Claire puisque aujourd’hui et demain de vous parle de romans de la RL 2017! Et je commence avec mon chouchou : Timothée de Fombelle et son Neverland ❤ C’est le premier roman pour adulte de l’auteur qui a volé mon cœur lorsque j’ai lu Tobie Lolness, l’un des meilleur roman jeunesse qu’il m’ait été donné de lire ❤ Alors forcément je n’ai pas hésité longtemps, je l’ai même acheté le jour de sa sortie! Timothée de Fombelle reste à la hauteur de ses promesses avec ce génialissime roman sur la recherche de l’enfance. C’est un livre qui peut nous rappeler Peter Pan et qui d’ailleurs y fait parfois référence. Mais ce voyage au pays de l’enfance et bien plus doux que le Peter de J.M. Barrie. L’auteur nous embarque à la recherche de l’enfance et nous cheminons avec lui à travers les hauts plateaux de l’enfance et le long  du pays des lendemains, celui des adultes. 

Que dire sur Neverland? Je ne suis pas bien sûre de pouvoir décrire la puissance de ce livre avec mes mots profanes, un livre pareil c’est une flèche en plein cœur de l’adulte qui héberge l’enfant en nous. Neverland est à mon statut de lectrice ce qu’une le One Piece est à Luffy, le St-Graal à Arthur, … C’est le genre de trouvaille qui fait tout l’intérêt d’être un lecteur, débusquer ce trésor qui nous touche en tant qu’humain, qui parle à notre cœur. Cette chasse à l’enfance est unique, c’est celle de Timothée de Fombelle et en même temps elle est aussi universelle car on cherche tous un peu l’enfant au fond de nous. J’ai envie de prêter mon livre à tout le monde et en même temps de le garder tout près de mon cœur, tout le temps.

©Neverland, Timothée de Fombelle

Ce livre est tellement réconfortant! Il m’a donné envie de prendre soin de l’enfant apeuré blotti au fond de ma poitrine, de le dorloter et de lui donner la main, car je ne sais pas vous mais moi j’ai beaucoup de tendresse pour la petite personne que j’ai été (enfin je suis toujours pas bien grande mais c’est une autre histoire!). On sent bien que l’enfance et la jeunesse, c’est le dada de Fombelle, je crois qu’il vit au royaume des enfultes, je me considère d’ailleurs moi même comme une enfulte, un peu adulte mais pas trop et aussi beaucoup d’enfant en moi, dans ma manière de voir le monde parfois. D’ailleurs je pense qu’on devrait aussi apprendre à écouter plus souvent l’enfant en nous, avoir un rapport plus direct au monde qui nous entoure et ne pas se laisser avoir par nos réactions codifiées par la société. Bon après je ne vous dis pas non plus de partir au travail déguisé avec votre arc et vos flèche et de baisser le slip de votre patron, ça pourrait se révéler contre productif (mais si quelqu’un essaie, j’aimerai bien connaître le résultat!).

©Neverland, Timothée de Fombelle

Bon je divague, mais pour en revenir au livre, j’ai adoré retrouver la plume si poétique de Timothée de Fombelle du côté « littérature adulte » de la force, ce livre est une vraie gemme! C’est un trésor d’écriture, de douceur et une mine d’or de citations en puissance! Mon livre ressemble à un tableau de Mondrian tellement il y a de petits rectangles de couleur qui dépassent de partout! Neverland flotte entre le roman de fiction, l’essai sur l’enfance et l’autobiographie dans un mélange délicieux et unique ❤ J’ai d’autant plus aimé que je n’attendais pas spécialement ce roman, j’ai commencé à en entendre parler juste avant sa sortie et j’ai décidé de simplement voir ce que ça donnerai et j’ai bien fait car j’en suis d’autant plus ravie! ❤

©Neverland, Timothée de Fombelle, Photo Alain Laboile

Je ne sais pas quoi vous dire de plus si ce n’est : lisez ce livre, courez, foncez, volez, dérapez en librairie vous procurer votre exemplaire du dernier roman de Timothée de Fombelle qui est probablement mon plus beau coup de cœur de l’année jusqu’ici ❤ Timothée de Fombelle s’est clairement installée dans mon panthéon personnel des auteurs et j’espère que ce premier roman adulte ne sera pas son dernier ❤ Neverland c’est exactement l’équivalent en livre de la madeleine de Proust!

©Neverland, Timothée de Fombelle

Des fan de Timothée de Fombelle dans la salle? Qui a lu ou compte lire Neverland? Ce livre est vraiment fabuleux, je tiens à le redire une dernière fois! ❤

A tout bientôt et bon weekend!

20 réflexions sur “Neverland de Timothée de Fombelle

  1. Pingback: Bilan de Décembre & Tops de 2017 | La tête en claire

  2. Pingback: C’est le premier, je balance tout! #10 | La tête en claire

  3. Pingback: Bilan d’Octobre | La tête en claire

  4. J’aime beaucoup la manière dont tu présentes les citations tirées du livre !

    Le plus important, finalement, c’est de savoir écouter la personne que l’on est. Car nous existons tous à l’image de notre passé, et notre futur sera également à l’image de ce que nous sommes. Je n’envisage aucune barrière entre les mondes, peu importe qu’ils portent les noms « enfance » et « âge adulte ». C’est un tout. Une existence. Chaque chose a son sens, il suffit de tendre l’oreille, de bien regarder, d’aller au-devant des émotions pour les accueillir. En soi seulement se cache le sens de notre vie. A nous de savoir y prêter attention.

    Très belle chronique 🙂

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s