Eugène Onéguine d’Alexandre Pouchkine

On se retrouve pour parler littérature Russe aujourd’hui! Je vous en ai vaguement parlé lors d’une dernière chronique : j’ai rencontré André Markowicz qui est traducteur spécialisé dans les auteurs classiques Russes et il est aussi le parrain de ma promotion universitaire. André Markowicz est passionnant et passionné et je suis vraiment ravie d’avoir eu l’occasion de l’écouter! En plus pour l’occasion j’ai enfin pris le temps de découvrir Eugène Onéguine d’Alexandre Pouchkine dans l’édition traduite par André Markowicz. Je voulais lire ce livre depuis que j’ai découvert Songe à la douceur de Clémentine Beauvais, dont je ne suis pas fan mais qui m’a vraiment donné envie de découvrir l’oeuvre originale. Par contre je ne saurais pas vous résumer ce livre donc je vous propose les mots du traducteur : « Eugène Onéguine ça ne parle de rien et pourtant il y a tout dedans ».

Je suis assez d’accord avec ce « résumé », le fil de ce roman n’est pas hyper construit, on ne peut pas vraiment parler d’une quelconque intrigue, il ne s’y passe d’ailleurs pas grand chose et en même temps il y a plein de petits détails qui émaillent le roman. Et surtout, j’ai trouvé ça beau! Comme quoi il ne faut pas forcément de grandes envolées épiques pour faire un beau roman ❤ Et en plus j’y ai trouvé le plaisir d’être transportée dans une culture différente, dans une espèce d’atmosphère désenchantée et pourtant Ô combien poétique! Eugène représente bien ce petit côté blasé mais pas hautain. C’est un jeune intriguant, décousu dans sa manière d’agir. Tatiana quand à elle m’a touchée, malgré son romantisme elle est bien plus terre à terre qu’Eugène et je la trouve intemporelle! D’ailleurs le roman tout entier m’a semblé intemporel, ou peut être était-il révolutionnairement moderne quand il est sorti et ne semble donc pas désuet aujourd’hui.

Roman qui est d’ailleurs en vers, alors qu’en général je ne lis pas grand chose qui soit en vers. C’est une forme assez surprenante et pas forcément facile à lire, surtout quand on est habitué à ne lire quasiment que des romans. Mais il y a un certain charme à toutes ces strophes, ce rythme, ces rimes, etc. Je crois que c’est d’ailleurs l’une des rares fois ou j’apprécie vraiment de moi même une oeuvre poétique ou du moins en vers. Car oui, Eugéne Onéguine est bien un roman en vers, forme assez peu répandue, surtout en France (c’est bien plus à la mode aux USA).

Je suis donc ravie d’avoir enfin découvert le livre qui est considéré par beaucoup comme LE plus grand classique Russe (en tout cas pour les Russes eux-mêmes). C’est un roman tout en finesse et poésie qui incite au lâcher prise pendant la lecture. Une petite perle de la littérature classique slave à côté de laquelle il serait dommage de passer! Et je vous recommande tout particulièrement la traduction d’André Markowicz dans la collection Babel d’Actes Sud ❤

Qui connais ce classique de la littérature Russe? Qui l’a lu? Dites moi toute en commentaire!

Sur ce des bisous et bonne lecture!

18 réflexions sur “Eugène Onéguine d’Alexandre Pouchkine

  1. Pingback: C’est le 1er Octobre, j’balance tout #9

  2. Pingback: Bilan de Septembre | La tête en claire

  3. Lire Songe à la douceur m’a également donnée grandement envie de (re)découvrir l’oeuvre de Pouchkine. Je me souviens plus de tout, les images que je m’étais faite ont sans doute été remplacées très vite par celles de l’adaptation ciné avec Ralph Fiennes (qui n’est pas génial soi-dit en passant) (d’où nécessité de relire la nouvelle).
    Par contre, dague dans mon coeur, je lis que tu n’as pas aimé Songe à la douceur. WHAAAT ?! Mais mais mais pourquoi ? (dit-elle avec le ton d’une mauvaise actrice de tragédie)

    Aimé par 1 personne

    • Ha tu vois je ne savais même pas qu’il y avait une adaptation ciné! Mais bon du coup je ne vais pas me jeter dessus XD Oui je sais je suis une personne anormale, de ne pas avoir aimé Songe à la Douceur (j’en ai fait une chronique si tu veux découvrir le pourquoi du comment XD) mais pour la faire brève, ben je sais pas mais j’ai vraiment pas accroché (c’est mon côté humain bizarre) Toi pas taper moi?

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s