[Film] Valérian et la cité des milles planètes

Aujourd’hui on se retrouve pour parler cinéma et aussi féminisme au passage! Quand j’ai vu la bande annonce de Valérian, j’ai de suite été tentée, mais une fois le film sorti j’ai vu pas mal de chroniques dans l’ensemble assez mitigées et qui soulevaient souvent un problème dans la relation Valérian/Laureline, cela dit j’avais quand même envie d’aller me faire ma propre opinion et souvent Luc Besson offre des films qui sont visuellement géniaux, je ne voulais pas m’en priver! J’avoue avoir plutôt apprécié le film mais en effet le regard porté sur les rôles féminins est tout simplement désastreux d’un point de vue féministe (et d’un point de vue de l’évolution tout court aussi d’ailleurs). Valérian et Laureline sont des agents intergalactiques. Quand Alpha, la cité des milles planètes, est menacée ils sont chargés d’enquêter sur ce qu’il se passe. Mais il s’avère que la menace est bien plus complexe et imposante que prévu. 

Si on commence par les personnages, tant qu’ils sont pris en considération séparément, ils sont plutôt attachants et sympas. Valérian a ce charme impertinent du mec sûr de lui, charmeur et drôle, tombeur de ses dames sur les bords, qui profite de la vie. Laureline est tout aussi sûre d’elle, combative et forte elle sait exactement ce qu’elle veut et comment l’obtenir. Dane Dehaan est un acteur que j’adore depuis que je l’ai découvert dans le film Life et si Cara Delevigne n’est pas une grande actrice à mon goût, je trouve qu’elle progresse et rempli plutôt bien son rôle de Laureline. Malheureusement c’est une fois mis ensemble que tout dérape. Le film n’a pas commencé depuis 5 minutes que Valérian demande Laureline en mariage. Après tout pourquoi pas me direz vous, sauf qu’il ne l’a demande pas pour la seule raison logique (il l’aimerai) mais simplement parce que ça lui fait plaisir et par sens pratique. Allô le XXIème siècle? On a un problème (le XXVIIIème siècle dans le film en plus), manifestement Luc Besson (ou ses scénaristes) a oublié que la femme n’est pas là pour faire décor ou pour être un trophée pour tableau de chasse.

Et c’est là que je commence un pan entier de ma chronique sur pourquoi ce film est un désastre du point de vue féministe, parce que c’est mon blog et que je ne vous ai jamais promis une chronique purement objective et partiale ❤ Sincèrement j’aurais pu adorer ce film mais tout ce pan de l’évolution des personnages m’a fait l’effet d’une douche froide. Déjà un truc important que ce film ruine complètement c’est l’idée de consentement, vous savez, quand n’importe qui vous dit non, ça veut dire non, on est d’accord? Sauf que certains hommes (et certainement pas tous, loin de là) on tendance à croire qu’une femme qui dit « non » fait sa prude et qu’en fait non veut dire oui et bien sûr oui aussi veut dire oui, en fait quand on est une femme « non » n’existe pas dans notre langue, pas vrai les filles? (à l’attention de certains qui ont la feuille dure, ceci est de l’ironie, notez que quand quelqu’un dit non ça veut toujours dire NON!). Alors forcément quand Laureline refuse catégoriquement sa proposition de mariage et le repousse, Valérian insiste (beaucoup) et devinez quoi? Laureline finit par changer d’avis! Bon ça reste un film donc pourquoi pas, mais avant de la demander en mariage, il aurait pu lui demander qu’ils sortent ensemble non? Parce qu’aux dernières nouvelles on est plus obligé de se marier avec quelqu’un pour être avec lui depuis un petit moment maintenant, d’autant plus à l’époque futuriste du film.

Ensuite ce qui m’a aussi agacé c’est que toutes les femmes du film sont là pour l’image et la soumission, quand Valérian est un « grade 4 » (cf: le nombre d’étoiles à son uniforme) Laureline est une « grade 2 », ce qui fait de Laureline l’inférieure hiérarchique d’à peu près tous les militaires qu’on aperçoit dans le film (je n’ai vu personne avec une seule étoile à son uniforme). Pareil pour le personnage de Bulle, interprétée par Rihanna, qui est, je vous laisse deviner … une strip-teaseuse! A la solde d’un homme bien sûr, et qui n’a pas eu l’idée de se libérer avant l’arrivée de Valérian (alors qu’elle a clairement 20 fois sa capacité!). Et je crois que Bulle et Laureline sont à peu près les deux seules personnages féminins qui ont le droit de parole dans le film. Quoique non il y en a 2 de plus, la femme d’un empereur qui n’est là que pour dire « mon mari est fort et intelligent » et leur fille qui doit dire environ 3 phrases puis se pâmer devant un beau jeune homme avant d’avoir fini son temps d’écran. Quel palmarès impressionnant pour un film de plus de 2h n’est ce pas? Et bien sûr ces dames sont toujours en toutes petites tenues, leur physique est exploité jusqu’à la corde, Laureline se fait déchirer son uniforme pour se retrouver en robe alors que bien sûr Valérian garde la majeure partie de son uniforme tout le long du film.

Et pour conclure cette partie « dans Valérian, l’égalité homme femme n’est même pas l’ombre d’un concept », les femmes ne sont là que pour le « love interest » leur raison de vivre est donc bien évidement « l’amouuuuuur ». Spoiler alert de la vraie vie: non. Ce qui finit par faire craquer Laureline et la pousser à dire oui à sa demande est un vieux discours de Valérian sur « l’amour qui peut tout changer » (discours probablement tiré de l’anthologie beauf de 1967 « comment faire croire à une femme que vous êtes romantique pour qu’elle vous tombe dans les bras à tous les coups ») Valérian sort ça avec autant de conviction que votre petit neveu qui a récolté le rôle de l’arbre dans la pièce de théâtre de son école alors qu’il rêvait d’être le chevalier et le tour est joué, madame est dans sa poche, ils vécurent heureux, eurent beaucoup d’enfant et Laureline lui fit la cuisine en robe de mousseline jusqu’à son trépas. 

Alors forcément oui, ça m’a carrément plombé ma séance mais si on sort de ça le film est quand même visuellement ouf et c’est globalement un bon divertissement (de toute façon la plupart des films grand public/blockbuster de l’été ont ce côté machiste, mais en un peu plus subtil au moins), j’ai pris plaisir à le voir malgré tout et je pense qu’avec un peu plus de travail ce film aurait pu être complètement dingue, avec une meilleure volonté de construire des personnages hors des clichés sexistes et un scénario plus solide ce film aurait même probablement pu être un réel chef d’oeuvre. Mais malheureusement en cédant au gros sous faciles tout part en cacahuète. Par exemple l’une des premières scènes est consacrée à un immense marché intergalactique où on ne peut rentrer qu’en ayant des lunettes spéciales pour voir la dimension où le marché se situe, graphiquement c’est une invention de fou mais il y a des failles qu’un enfant de CP verrait, il n’y a pas de cohérence entre les dimensions, c’est un peu dur à expliquer sans les images mais en gros le marché s’étale en hauteur et les personnages évoluent sur plusieurs étages dans le marché alors que dans la dimension d’origine ils n’évoluent qu’à plat et restent toujours à hauteur du sol alors que leur corps et censé monter et descendre. De même, à un moment il y a un peuple particulier qui est visuellement très travaillé mais qui rappelle cruellement Avatar de James Cameron et rate ainsi le coche de l’originalité.

Pour conclure, Valérian et la cité des milles planètes a un potentiel hors norme, mais passe totalement à côté à cause d’une gestion désastreuse des rapports entre les deux personnages principaux et en passant par tous les raccourcis scénaristiques possibles et imaginables. Pourtant visuellement c’est un chef d’oeuvre et Luc Besson réussit quand même à nous faire passer un bon moment.

Alors, vous l’avez vu? Qu’en avez vous pensé? Le rapport entre Laureline et Valérian vous a t’il autant gêné que moi? Dites moi tout en commentaire!

Sur ce des bisous, du féminisme et à bientôt!

29 réflexions sur “[Film] Valérian et la cité des milles planètes

  1. Pingback: C’est le premier, je balance tout! #8 + Bilan du mois d’août | La tête en claire

  2. Les comparaisons que tu utilises dans ta chronique m’ont bien fait rire, merci xD
    Quand tu parles de la conception du « non » chez les femmes, ça m’a tellement fait penser à cette scène entre Elizabeth Bennett et Mr Collins lorsqu’il l’a demande en mariage et crois que son refus n’est autre qu’une timidité inavouée et un désir de le faire languir xD

    Franchement, j’ai bien aimé le film même si je l’ai trouvé un peu long. Mais effectivement, ce thème omniprésent de la possession de la femme m’a un peu énervée. Parce que Valérian en remet une couche à presque chaque scène où Laureline et lui se retrouve tous les deux. Le film n’avait vraiment pas besoin de cette histoire d’amour pour marcher, la subtilité de l’attirance entre les deux protagonistes aurait largement suffi !

    Aimé par 1 personne

  3. Pas vu encore et après ta chronique, je n’irais pas le voir au cinéma je pense. J’ai aussi un soucis avec Dans Dehaan, j’ai l’impression qu’une bonne nuit de sommeil lui ferait du bien, il a tout le temps l’air stone ^^ Sa tête ne me revient pas 😀

    Aimé par 1 personne

  4. Je suis d’accord avec toi, surtout que dans ce tome de la BD, Laureline fait tout. Valérian se fait enlever avec le Kommander. C’est elle qui va voir Bulle (au passage and la BD c’est un gros cube de blob ni féminin ni masculin) pour se déguiser et sauver Valérian. J’ai été terriblement déçue qu’ils se soient sentis obligé de donner un rôle plus important à Valérian.
    Dans la BD, il est relou, trop sur de lui et macho, mais Laureline le sauve autant qu’il la sauve voire plus. La BD a des problèmes dans la représentation des femmes (clairement), mais Laureline est vraiment importante, c’est la mécano, pilote et assistante de Valérian, avant de devenir un agent comme lui.
    Ma déception vient également du fait qu’il ait rajouté de la guimauve, alors qu’on ne voit jamais clairement qu’ils sont en couple, c’est sous-entendu, mais il n’y a pas de mièvreries comme ça….
    Vraiment dommage.

    Aimé par 1 personne

  5. Je te rejoins totalement sur la question du sexisme dans Valérian. Même en dehors de leurs simples relations, la question que je me suis posée tout au long du film a été de savoir pourquoi Valérian seul donnait son titre à l’œuvre alors que Laureline et lui partagent clairement la même importance à l’écran.
    En revanche, je ne te rejoins pas vraiment sur le fait que c’est ça qui m’ait gâché le film : beaucoup trop de choses le gâchent de toute façon, pour moi. Tu pointais le scénario du doigt en passant, j’ajouterais que ce film est beaucoup trop long. On peut l’accepter quand c’est justifier mais ici, les coupes sont évidentes et certaines scènes ne servent clairement à rien : les deux scènes où elle le sauve puis il le sauve ne sont que du remplissage. Besson a voulu nous faire découvrir un univers magnifique et foisonnant, ce qui rend extrêmement bien esthétiquement parlant mais rien ne pourra palier de telles failles scénaristiques pour moi.
    J’ai apprécié qu’il m’en mette plein les yeux, qu’il me fasse découvrir un bel univers et qu’il me propose un peu d’originalité dans le cinéma français mais ça ne suffit pas à en faire un bon film, loin de là.
    Bref, comme toi, déçue par ce film qu’on attendait pourtant impatiemment^^

    Aimé par 1 personne

    • C’est vrai qu’en plus il y avait de quoi créer une super dynamique entre les deux en mode collègues qui se chamaillent et même pourquoi pas une tension due au duo homme femme mais certainement pas de cette manière 😕 C’est vrai que le scénario est un peu faiblard pour ne pas dire plus que bancal 😂 Oui c’est vraiment dommage tout ce potentiel inacompli 😕

      Aimé par 1 personne

  6. Totalement d’accord ! Mon avis (que je publie à la fin du mois) rejoint totalement le tien ! Sauf que le scénario m’a désolée et que les images ne m’ont pas fait « waouh » plus que ça. Mais la place de Laureline (qui d’ailleurs a été zappée du titre alors que la BD s’appelle Valerian et Laureline) ou de Bulle (on peut oublier la princesse et la reine Mul qui ne servent pas à grand-chose) est affligeante. J’ai enragé pendant toute la séance. Pour moi, ça a été une grosse déception.

    Aimé par 1 personne

  7. Je ne l’ai pas vu mais je connais la BD et avec la bande-annonce j’avais tout de suite senti venir le truc, les femmes sont réduites au rôle de la potiche ! Dans la BD c’est pareil ! Mais j’avais quand même envie de le voir, pour vérifier mais tout compte fait je pense que ce n’est pas nécessaire, merci pour ton avis !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s