King Kong Théorie de Virginie Despentes

9782253122111-001-t

Hello! Aujourd’hui je vous propose une petite chronique littéraire non pas sur un roman mais sur un essai pour changer! Je veux vous parler de King Kong Théorie de Virginie Despentes. J’ai lu ce petit livre, environ 200 pages, pour la fac, et sincèrement il m’a beaucoup appris et je pense que c’est un livre qui aura une influence sur mon parcours de femme. En effet c’est un essai féministe qui traite de plusieurs sujets qu’on passe généralement sous silence : la culture du viol, la pornographie et la prostitution. 

Ces trois sujets peuvent paraître choquants et Virginie Despentes ne s’embarrasse pas de gants de velours pour les aborder. Mais si le langage est dénué de tout apparat je ne l’ai pas trouvé choquant pour autant. Pour moi ce n’est que le reflet de la réalité et j’ai d’ailleurs trouvé qu’il était plus pertinent d’utiliser des mots familiers voire argotique plutôt que de tout enrober dans une couche d’académisme et de bienséance qui aurait fait perdre à King Kong théorie 90% de sa pertinence. Car c’est un livre qui parle autant à notre intellect qu’à nos tripes de femmes. D’ailleurs ce livre peut parler aux tripes des hommes aussi car Virginie Despentes casse totalement le mythe « le féminisme c’est pour les femmes ». Clairement pas. De toute manière l’auteure prend tous les clichés et les balance par dessus bord sans aucun remords.

16939026_1694221127543323_3874088625525505829_n

Le cliché qui prend le plus cher dans cet essai? L’image de la femme. Et ça fait un bien incroyable de lire le texte d’une femme qui a su s’émanciper du carcan de la féminité comme construction sociale. Elle aborde beaucoup de sujets et d’aspects différent de la féminité et du féminisme et toutes les femmes peuvent s’y retrouver, des séductrices aux vieilles filles à chat. Personne n’est jugé, ce n’est pas parce qu’on est femme qu’on doit complexer de ne pas être ça où ça. Aimer le sexe n’est pas une tare et ne pas l’aimer n’en est pas une non plus.

ob_88a651b8a6037ec71a91f22e3b4b8eec_jeune-jolie-affiche

Je me suis rarement posé la question de la prostitution et de la pornographie car je n’en ai jamais vraiment eu l’occasion, peut être un peu pour la prostitution à l’occasion de la sortie du film Jeune et Jolie de François Ozon, mais toujours est il que je n’avais jamais longuement réfléchit au sujet. Et bien je trouve que les idées que propose Virginie Despentes sont très pertinentes, elle est clairement pro-prostitution et pro-porno. Mais pour elle ce qui est à broyer c’est cette idée qu’une femme qui décide de se prostituer est forcément une femme qui à un rapport conflictuel aux hommes, un traumatisme certain. Pourquoi une femme qui décide de vendre son corps ne pourrait pas être un femme qui s’assume et qui n’a tout simplement pas honte de se servir de son sexe comme outil de travail? A l’occasion Virginie Despentes démolit aussi l’image du sexe sacré et rituel et surtout l’image sacro-sainte du mariage. Et elle le fait bien. Personnellement je trouve que le sexe est une belle chose, un moment de partage et le mariage est pour beaucoup le moyen de couronner un amour stable. Mais il est vrai que pendant longtemps ces deux aspects ont surtout été des outils d’asservissement de la femme et que si le sexe est important pour certains, ce n’est pas une chose sacrée pour autant et toutes les femmes (et les hommes) sont libres de faire ce qu’ils veulent de leurs attributs sexuels.

Au final c’est un essai incroyablement fort, décomplexant et même un peu jouissif tellement il est libérateur des carcans du sexisme et de la féminité. Il me semble qu’il a tellement d’intérêt qu’il serait dommage de passer à coté, qu’on soit femme, homme ou autre. Pour moi ce fut une ouverture de réflexion incroyable et j’ai bien l’intention de découvrir d’autres œuvres de Virginie Despentes, d’ailleurs si vous avez des conseils pour d’autres de ses textes je suis preneuse!

Voilà pour aujourd’hui, je vous souhaite une belle journée et je vous dis à bientôt! 

Publicités

9 réflexions sur “King Kong Théorie de Virginie Despentes

  1. Pingback: Bilan de Mars | La tête en claire

  2. Une lecture féministe, c’est toujours bon à prendre ! 😉

    Par contre, pour ce qui est de la prostitution et de l’univers du porno (qui – à mon sens – ne sont d’ailleurs pas la même chose en termes de « vente de corps »), pour avoir lu un certain nombre d’articles sur la question, la problématique n’est pas tant qu’une femme (ou un homme, d’ailleurs) décide de vendre son corps. La problématique, c’est que la grande grande majorité des prostituées le sont contraintes ; l’idée de la jolie jeune fille décidant de vendre son corps parce qu’après tout, c’est un moyen comme un autre d’avoir plein de sous et c’est trop cool (bon, je caricature un peu…) n’est pas un « mythe », parce que ça existe, mais dans le majorité des cas (de ce que j’ai pu en lire, du moins), la prostitution est une violence.

    Aimé par 1 personne

  3. Je sais pas vraiment pourquoi mais je n’ai pas encore osé les livres de Despentes. Ptet parce que j’en ai beaucoup entendu parlé, que ça me gonfle quand j’entend trop d’encensement sur un livre et va savoir pourquoi j’ai une franco-parisienne de cette auteure (alors que je ne connais rien d’elle, la pauvre). Mais comme je n’aime pas rester sur des préjugés pas forcément fondé et que j’aime me faire mes propres opinions, je vais tenter l’expérience. Pourquoi pas avec cet essai car ce que tu en dis me parle bien et que ça m’a l’air intéressant…à voir sinon quel livre d’elle j’ai l’occasion de lire en premier, mais tu m’as convaincu de tenter l’expérience ^^

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s