[Film] Loving

043376-jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Hello! J’ai un peu tardé à vous donner mon avis sur ce film car je l’ai vu il y a presque deux semaines. Avec du recul, je réalise que j’en garde un bon souvenir alors qu’en sortant même si le film m’avait plu je l’avais trouvé un peu long. Je suis allée le voir sur les conseils d’une amie et aussi parce que j’aime bien Ruth Nega, actrice que j’ai découvert dans la série Preacher (ma chronique est par ici, c’est une chouette série!), bien que pour le coup elle ne pouvait pas choisir un rôle plus différent! Dans ce film, les Loving ont décidé de se marier. Jusque là rien de bien affolant , sauf qu’on est en 1958, qu’elle est noire et lui blanc. Ils se sont mariés en dehors de leur état mais à leur retour en Virginie ils sont dénoncés et mis en garde à vue, le jugement est sans appel : ils doivent quitter l’état ou être emprisonnés. Richard veut pouvoir aimer sa femme en paix et Mildred veut que leur droit de s’aimer soit reconnu. Ensemble ils se lancent dans un long parcours pour obtenir la reconnaissance de ce droit fondamental, pour eux et pour d’autres couples dans leur cas.

J’ai beaucoup aimé Richard car il est l’incarnation même du « Brave gars ». Il est calme, aimant, bon vivant mais pas très causant. Sincèrement j’ai eu l’impression qu’il disait à peine plus de dix phrases dans tout le film! Même si j’aurais parfois aimé qu’il parle un peu plus on arrive tout de même à comprendre sa personnalité à travers ses gestes et son comportement, ce n’est pas parce qu’il parle peu qu’il ne pense rien, loin de là. Et s’il parle peu, il parle bien, ce qui le rend incroyablement attachant! Il passe au dessus de tous les préjugés de son époque et c’est beau, sublime. J’ai trouvé qu’avec Mildred ils se complétaient très bien, il représente ceux qui sont fatigués des lois et de l’étroitesse d’esprit et qui voudraient simplement profiter de leur vie sans être jugés. Mildred est plus ouverte aux autres et elle pense qu’à travers leur procès ce sont d’autres couples qui pourraient accéder au droit de s’aimer librement. Les deux points de vue sont bien traités et on peut s’attacher autant à Richard qu’à Mildred, même si je dois avouer que souvent je suis plus comme Richard car je me lasse vite des parlotteries … Le film dépeint très bien l’intimité de ces deux personnes, sans artifice. C’est un couple qui s’aime, à la fin du film ils vivent ensemble depuis presque 10 ans, on comprend bien que pour eux il n’est plus nécessaire de parler pendant des heures! Mais c’est vrai qu’ils semblent tellement indépendants du monde qu’ils sont presque aussi indépendants des spectateurs, c’est un peu comme regarder vos voisins évoluer en allant leur dire bonjour une fois par an.

LV_Clip.0000168.tif

LV_Clip.0000063.tif

Là où le film a à la fois un défaut et une qualité, c’est sur le rythme. Je m’explique : Loving est basé sur la vie réelle de ce couple, on suit donc des faits qui ont existé. Mais il se trouve que la procédure a duré une dizaine d’année entre l’ouverture du cas et sa conclusion. Pour pouvoir en faire un film il a fallut beaucoup d’ellipses et au final on se retrouve avec un film constitué d’un sommaire de scènes très espacées dans le temps, ce qui nous fait perdre une partie du côté émotionnel du sujet et donne au film quelques longueurs. En tant que spectatrice si je n’ai pas un minimum d’investissement émotionnel je me sens passive et si je ne suis pas investie, la notion du temps me pèse plus.

398569-jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Mais c’est tout de même un film très intéressant à découvrir, justement parce qu’il est basé sur la réalité, que c’est une très belle histoire d’amour et que Mildred & Richard auraient potentiellement pu être les voisins de nos grands parents! D’ailleurs cette date ma choquée : 1958. Il y a à peine 50 ans  le racisme était encore fort au point qu’il soit illégal pour un homme blanc et une femme noire de s’aimer. D’ailleurs maintenant encore il y a des choses qui me choquent tout autant car ce sont pour moi des droits qu’on ne devrait pas discuter : le mariage homosexuel, le droit à l’avortement, le droit d’être aidé … Je ne comprends pas que certaines personnes soit si virulentes pour des droits qui donneraient beaucoup à d’autres et ne changeraient absolument RIEN à leur propre vie. Mon blog n’a pas pour vocation d’être un blog politique mais ces choses là me choquent en tant qu’individu.  Voilà c’était mon ptit coup de gueule, bien évidement l’idée c’est que tout le monde soit heureux et de s’aimer les uns les autres, c’est ce qui est important pour moi.

L_06889.NEF

Je pense que malgré ces petits défauts de gestion de l’émotion et de la complexité de la temporalité, ce film est à voir car il est beau dans le thème qu’il aborde. Les Loving sont un couple charmant, c’est une merveilleuse histoire d’amour et une ode à la compréhension. Richard et Mildred sont vraiment l’incarnation de l’ouverture d’esprit qui manque parfois à ce monde de peur.

Si vous avez vu ce film n’hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé en commentaire et sinon, dites moi s’il vous tente!

Je vous envoie des bisous, de la compréhension et de l’amour!

Publicités

12 réflexions sur “[Film] Loving

  1. Pingback: Bilan de Mars | La tête en claire

  2. Qu’est-ce que je suis d’accord avec toi pour les droits qui ne devraient même pas être débattus ! Tout comme toi, ça me choque de voir encore des personnes aussi virulentes envers des droits que les personnes méritent, et qui ne changeront rien à leurs vies à eux ! Ce qui fait, que ça m’intéresse beaucoup de voir ce film ! ^^

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s