Le Bois Dormait de Rebecca Dautremer

2110709-gf

Pfiou, je crois que je ne vous ai pas parlé d’un album illustré depuis des lustres! Mais pour revenir en beauté sur le sujet, je vous propose une petite chronique du merveilleusement sublime Le Bois Dormait de Rebecca Dautremer. Aux côtés de Benjamin Lacombe, Rebecca Dautremer fait partie de ces illustrateurs français connus du grand public et je dois dire que ça se comprend. J’ai eu ce livre pour Noël (merci frérot!) et c’est le tout premier que je possède de cette grande dame de l’illustration! J’étais déjà un peu familière de son travail mais je n’avais pas encore eu l’occasion de vraiment me pencher sur un de ses livres, mon erreur est maintenant réparée et j’ai la ferme intention de continuer sur ma lancée! Le Bois Dormait est une interprétation toute personnelle de La Belle au Bois Dormant par Rebecca Dautremer.

le-bois-dormait5

Pour commencer sur les toutes premières impressions, le format du livre est comme je les aime dans les beaux albums illustrés : grand. Je dirais environ 30cmx35cm. La couverture a un touché presque velouté et légèrement granulé, c’est un plaisir de tenir ce livre entre mes petites quenottes. A l’intérieur le papier glacé épais rend justice à la beauté des couleurs choisies par l’illustratrice et permet de savourer chaque nouvelle page tournée comme un rituel. Le livre s’ouvre (et se ferme) par de très beaux dessins de nature à la poésie douce, surannée et mélancolique. Le mélange de flou et de net donne une douce puissance à ces dessins que je pourrais contempler sans fin!

estampe-japonaise-le-bois-dormait-rebecca-dautremer

Une fois que l’on rentre dans l’histoire, on se retrouve avec à gauche deux petits personnages dessinés au crayon au milieu d’une grande page blanche et à droite des illustrations pleine page en couleur. Les deux petits bonhommes se promènent et le plus vieux (qui est probablement le page du prince? Ou son précepteur peut être?) commente ce que les deux personnages voient, soit ce que nous voyons sur la page de droite. Au fur et à mesure on comprend qu’il nous apporte un point de vue différent sur La Belle au Bois Dormant. Ce qui est charmant dans ce livre c’est qu’on est bien plus dans la suggestion que dans la parole et finalement tout ce qu’on ne nous dit pas laisse la place à notre imagination, en très peu de mots Rebecca Dautremer ouvre un champ imaginaire très large avec beaucoup de douceur et de poésie. D’ailleurs même si c’est une sorte de réécriture on n’a pas vraiment l’impression de lire La Belle au Bois Dormant, c’est autre chose d’unique est c’est une très belle histoire! 

le-bois-dormait-p18-19

Les dessins de droite sont tout simplement sublimes! Ils sont à la fois extrêmement doux et apaisants de par leur courbes et couleurs nuancées et en même temps ils sont puissants. Comment un dessins peut-il être puissant me direz vous? Et bien je ne sais pas trop mais ils laissent une forte impression sur mon petit cerveau, j’avais vraiment envie de les admirer dans tous leurs petits détails, de les contempler avec admiration et presque une forme de respect pour leur beauté qui a su me toucher. J’ai été envoûtée par la richesse des couleurs! Des tons de rouges qui sont sublimes et certainement pas agressif (pour moi le rouge est une couleur agressive, c’est une couleur que j’ai du mal à porter d’ailleurs) et qui sont sublimés par une petite palette de turquoise, le mariage des deux est … parfait? Je vus laisse plutôt juger :

le-bois-dormaitp15

Je ne saurais vous dire à quel point cet album est beau! Il est poétique, charmant, apaisant, envoûtant, c’est un véritable appel au rêve que vous ne voudriez pas rater. Je n’ai probablement réussi à vous dire qu’une fraction de la beauté de cet album, et croyez moi, je pense que vous voulez vous rendre compte par vous même de cette splendeur… Dois je préciser que c’est un coup de cœur?

Et si vous voulez lire une autre chronique, je vous conseille celle de Lupiot du blog Allez vous faire lire dont l’analyse est délicieusement intéressante et bien plus complète que la mienne. C’est d’ailleurs elle qui m’a follement envie de lire Le Bois Dormait : Méfait accomplit pour toi Julia!

Sur ce je vous dis à bientôt et j’attends vos commentaire pour parler ensemble de ce petit bijou!

Publicités

18 réflexions sur “Le Bois Dormait de Rebecca Dautremer

  1. Pingback: Bilan de Février | La tête en claire

  2. le mariage du turquoise et du rouge donne un ton onirique à l’image. oui je crois aussi que le dessin peut-être puissant, bien sûr que oui! comme il peut aussi être léger. tu parles aussi du toucher, et c’est vrai que certains livres sont autant à caresser qu’à lire, je suis parfois émerveillée du travail fait par les imprimeurs? les concepteurs du livre? (qui sont-ils d’ailleurs? les auteurs, les dessinateurs, d’autres personnes?) combien vaut ce livre?

    Aimé par 1 personne

    • Oui certains livres sont vraiment conçus comme des objets d’art de A à Z ! =D Haha la chaîne du livre est bien mystérieuse, mais la partie éditoriale apporte aussi sa touche notamment pour ce qui est du format, du choix des papiers utilisés, et de la maquette =D Le livre est à 18 € ^^

      J'aime

  3. J’adore l’illustration, Dautremer et Lacombe en particulier, et je me fais offrir leurs magnifiques livres pour les collectionner (il m’en manque encore pleiin !)
    Le Peter Pan de Quentin Gréban n’est pas mal non plus 😉

    Aimé par 1 personne

  4. Fan de Benjamain Lacombe, je ne pense pas connaître Rebecca Dautremer, mais, à travers la présentation de cet album, tu m’as donné envie de regarder de plus près ses oeuvres. Les illustrations sont vraiment sublimes 🙂

    J'aime

  5. Coucou Claire. Je suis ravie d’avoir aidé cet album génial à conquérir tes étagères ! Merci pour le compliment. (Et quant à moi si je dois te conseiller un « fav » en album illustré par Rébecca Dautremer, c’est définitivement et de très loin « Cyrano », écrit par Taï-Marc Le Thanh, plein d’humour, de tendresse, de mélancolie, aussi. Tellement de poésie et de pétillant dans son écriture… elle s’allie à merveille avec le dessin de R. Dautremer ! (Et puis je suis genre fan absolue de Cyrano de Bergerac, et cet album, pourtant assez décalé, est terriblement fidèle à la pièce.)
    Merci pour ce bel article 😀

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s