Une Femme de Sibilla Aleramo

aleramo-sibilla-une-femme-1

J’adore parler de livres très divers sur mon blog avec certes un gros faible pour la fiction et les littératures de l’imaginaire mais aujourd’hui j’ai envie de vous parler d’un livre un peu différent dans mon parcours de lectrice : Une Femme de Sibilla Aleramo. C’est l’autobiographie de l’auteure qui retrace toutes les épreuves qu’elle a dû subir au début du vingtième siècle pour la simple raison qu’elle était … une femme! Sibilla Aleramo est une grande figure du féminisme Italien et j’ai lu son livre dans le cadre d’un de mes cours sur l’écriture féminine et féministe. Etant moi même féministe, ce livre m’a énormément fait réfléchir! 

Cette autobiographie est à la fois le destin d’une femme et le témoignage de toute une génération. Même si un siècle plus tard cela nous parait absolument révoltant, ce qui se passe dans la vie de l’auteure n’était probablement rien de plus que la norme pour les femmes de l’époque. Ce qui m’a le plus touchée en tant que femme c’est de réaliser (encore une fois) à quel point notre sexe à pu être dévalorisé au cours de l’histoire juste pour un chromosome de différence! On parle du racisme, de l’homophobie, etc. mais rien de nouveau finalement, puisqu’il a toujours fallut un bouc émissaire, la femme à tenu le beau rôle de la « minorité » discriminée pendant des millénaires! Et je met minorité entre guillemets car une minorité de 50% ça commence à faire beaucoup non? Je me dis aussi qu‘être née à notre époque est une vrai chance en tant que femme et pourtant il nous reste encore beaucoup à faire en 2017! 

16427246_1685656105066492_5629364762312264178_n

Sincèrement ce livre est purement révoltant et en même temps indispensable à lire, nos ancêtres ont mené un combat fort et dur pour que nous en arrivions à notre degré de liberté actuel. Ici l’auteure est tout bonnement traitée comme un morceau de bétail par les hommes, à la merci de leur désirs et de leur caprices. Pour peu qu’elle tente d’exprimer ses opinions et ses désirs on lui cloue le bec en lui rappelant de rester à sa place de femme. Je ne vous raconte pas le nombre de fois où j’ai au envie d’arracher la gorge de certain hommes avec mes petites mains (oui je peux être très violente en pensée), tout particulièrement le mari qui n’est rien de moins qu’une brute épaisse et un ***** argggghh (phrase construite sous la frustration). Savoir qu’il a existé me donne des frissons de dégoût!

Viens pas chercher des noises à mon sexe où je te refais le portrait.

Viens pas chercher des noises à mon sexe où je te refais le portrait.

Même si cette autobiographie est assez profondément déprimante car réaliste, elle véhicule aussi beaucoup d’espoir, seule la raison et la réflexion permettent de se libérer des chaînes du patriarcat et des inégalités. Sibilla Aleramo est une figure inspirante et elle à permis de montrer la voie à une époque où l’espoir n’était pas de mise pour les femmes. Le roman apporte aussi de belles réflexions sur le statut de femme, de mère et sur les responsabilités que l’on a envers autrui et envers soi. Seul petit bémol à signaler, le style de l’écriture n’est pas des plus fluide et quand on lit Une Femme on est plus sur une soupe mal mixée que sur un petit mojito à siroter niveau facilité d’absorption. Mais bon, la soupe c’est plus nourrissant!

Vous l’aurez compris pour moi ce livre est un indispensable, un rappel du passé et une jolie brique lancée à la face de ceux qui sont encore capable de nier l’inégalité des sexes. Et surtout c’est un beau livre en plus pour reconstituer l’Histoire des femmes! A lire donc, conscience féministe ou pas.

Si vous avez des livres féministes ou des destins de femmes à me conseiller je suis preneuse! 

Sur ce à bientôt, et n’oubliez pas, le combat continue!

Allez viens mémé, on va tailler un costard aux inégalités!

Allez viens, on va tailler un costard aux inégalités!

Publicités

9 réflexions sur “Une Femme de Sibilla Aleramo

  1. Pingback: Bilan de Février | La tête en claire

  2. tes deux illustrations sont rigolotes, merci de nous faire sourire, puisque le sujet est très sérieux. alors, que vais-je te dire, te répondre en imaginant que nous sommes dans un dialogue. je me suis parfois fait traiter de féministe, je ne suis pas du tout sûre de l’être vraiment, mais je ne suis pas du tout le contraire non plus! il me paraît inexact de parler de femmes comme d’une minorité, ou alors!!! tu parles de la représentation des femmes aux postes de responsabilité peut-être? historiquement, il me semble que les femmes ont surtout été considérées comme des « ventres », utilisées par les hommes pour faire et défaire leurs territoires et leur pouvoir (domaines, alliances etc…) et ce bien avant qu’on ne sache distinguer leurs chromosomes. connais-tu l’histoire de Fanny Mendelssohn? oui, la soeur du compositeur, clique –> https://fr.wikipedia.org/wiki/Fanny_Mendelssohn . combien d’autres dans le même cas. je ne pense pas que je lirai ce livre, j’ai plus envie/besoin de me changer les idées, mais j’espère que d’autres jeunes femmes comme toi le liront et feront bouger les choses. mais…. je ne suis pas très optimiste, le sexisme arrange tant d’hommes. et nous les femmes sommes souvent nos meilleures ennemies.

    Aimé par 1 personne

    • Le blog est justement là pour le dialogue ^^ Je me considère moi même comme féministe car la définition est « toute personne qui est pour l’égalité des droits homme/femme » ça me semble assez évident d’être féministe pour moi si on voit les choses comme ça ^^ En fait quand je dis « minorité » je parle de la manière dont nous sommes traités (bon on est d’accord il y a eu énormément de progrès), comme d’autres minorités qui sont marginalisées. Personnellement même si je suis parfois fatiguée par tous ces débats stériles et cette inertie je me dis qu’à la longue il y aura des progrès ^^

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s