Le rire du grand blessé de Cécile Coulon

105851976_o

Salut mes chasseurs de livres! Aujourd’hui je vous présente un petit livre de 130 pages, Le rire du grand blessé de Cécile Coulon. Je l’avais choisi dans le cadre du weekend à 1000, et il faut dire que c’est presque tout ce que j’ai lu avec la fin d’un autre roman dont je vous parlerai demain,c’est donc un échec pour ce nouveau weekend à 1000! Mais ce n’est pas bien grave! Je voulais depuis longtemps lire un live de cette auteure et l’an dernier à l’occasion des journée du patrimoine j’ai pu acheter et faire dédicacer ce livre puisque Cécile Coulon est passée dans une des librairie clermontoise! Ce beau livre dédicacé traînait donc dans ma PAL depuis plus d’un an et je me suis décidée à le sortir car je souhaitais lire des petits livres pour le challenge. Ce fut une bonne lecture de Science-fiction même si je suis plutôt fantasy fantastique au départ. Dans le monde de 1075, les mots sont devenus la drogue principale et être analphabète est un don exploité pour maintenir l’ordre face à des hordes de junkies littéraires. 

La forme du récit est plus basée sur la description de ce monde dystopique que sur les émotions des personnages et en particulier de 1075. Du coup je n’ai jamais réussi à ressentir ses sentiments, sa colère, sa solitude. Pareil pour les émeutes, j’ai eu du mal à me les imaginer car les émotions ne sont pas vraiment bien décrites. La force de Cécile Coulon réside plus dans sa plume accrochante que dans la construction de ses personnages et  son univers. Bien qu’on retrouve l’essence même du récit de science fiction à la Bradbury j’ai eu du mal à suivre et certains détails ne m’ont pas semblés très clair. Ce n’est peut être que moi mais je n’ai pas totalement compris comment les livres étaient devenus une drogue et pourquoi tout le monde se ruait dans des stade pour pleurer et s’arracher les cheveux en écoutant la lecture d’un texte. Mais en dehors des détails, l’auteure dresse très efficacement le portrait d’une société qui exploite les faiblesses de ses citoyens. Et d’un homme perdu au milieu d’un monde qui lui échappe.

14202732_1615339858764784_8532943475967455487_n

Au final c’est une lecture très agréable car la plume de l’auteure est riche mais il manque un peu de matière pour vraiment rentrer dans l’histoire et en comprendre tous les tenants et aboutissants.

Et vous, connaissez vous cette auteure? Avez vous lu ce livre ou un autre d’elle?  N’hésitez pas à partager votre avis!

Bonne lecture!

Publicités

5 réflexions sur “Le rire du grand blessé de Cécile Coulon

  1. Pingback: Bilan du mois d’Août | La tête en claire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s