Harry Potter & The cursed child by J.K. Rowling

  Harry_Potter_and_the_Cursed_Child_Special_Rehearsal_Edition_Book_Cover

Hello les book hunters! Mon passage à la lecture VO est sous le signe d’Harry Potter, après les contes de Beedle le Barde, j’ai craqué pour la pièce de théâtre Harry Potter & The cursed child. Au départ je ne pensais pas l’acheter de suite, ni en français, ni en anglais, j’ai même proclamé qu’on ne m’y prendrai pas. Je trouvais la démarche trop commerciale, mais il faut croire que les sirènes du marketing ont fini par réussir à faire leur effet sur moi, en passant devant la vitrine d’une librairie, que vois-je? Ce beau petit dernier arrivé, et finalement à peine une semaine après sa sortie, j’ai craqué et je l’ai commencé aussitôt. Je ne l’ai pas englouti pour autant car j’ai des grosses journées en ce moment, mais l’anglais ne m’a pas gêné car le vocabulaire est plutôt accessible. Dix-huit ans plus tard Harry travaille pour le ministère de la magie, et il a eu trois enfants avec Ginny dont Albus, son second fils. Mais ce dernier est étouffé par l’héritage du nom Potter. 

Comme c’est quand même un livre très attendu et que la traduction française n’est prévue  que pour dans deux mois, je ne vais pas trop vous en dire sur l’histoire en elle même mais plus sur mon ressenti. Pour ce qui est des personnages, on retrouve les anciens avec Harry, Drago, Ron, Hermione et Ginny. Fidèles à eux même, ils n’ont pas vraiment changé. J’ai été légèrement embêtée par Harry qui se retrouve finalement à travailler pour le ministère et qui semble harassé par son travail. Comme toutes ces personnes qui font passer le travail avant la famille. Pour un des héros les plus connus de la littérature je trouve ça un peu dommage, et surtout il n’a pas toujours l’air très épanoui. Par contre j’ai aimé voir comment Draco à pu (ou non) évoluer. C’est un personnage qui avait finit par me plaire, surtout grâce aux films. Mais les vrais têtes d’affiche ne sont pas les adultes mais bien leur progéniture avec Albus et Scorpius, le fils de Draco. Albus est un personnage sympa mais il est finalement une copie de son père en pleine crise d’adolescence. Par conte j’ai adoré Scorpius, son calme, sa gentillesse et son flegme. C’est un personnage qui aurait gagné à être encore plus développé car il a tout du meilleur ami parfait! 

ggg

L’histoire se laisse découvrir mais j’ai trouvé qu’elle avait quand même certains défauts. Sur la forme déjà. Le format pièce de théâtre m’a moins choqué que je ne le pensais mais je suis désolée, ce n’est pas une vraie pièce de théâtre. La plupart des didascalies sentent à plein nez l’auteur frustré. On peut parfois voir les pensées des personnages ou leurs émotions, hors pour moi ça n’a pas sa place dans une pièce. De même certaines descriptions de changements de décor ou de temps me semblent un peu surréaliste à mettre en place dans un seul et même théâtre! Bon si la pièce est sortie dans les salles c’est que ce n’est pas impossible mais je pense sincèrement que sans le script sous les yeux le tout doit être difficile à comprendre. Ensuite l’ensemble sent aussi le recyclage. Moi qui suis en train de relire le premier tome j’ai pu relever un nombre hallucinant de parallèles entre la pièce et les livres. J’ai un peu l’impression que les créateurs de la pièce ce sont dit « ça à marché une première fois, ça marchera bien une deuxième fois! ». Donc oui, mais non. Certes l’ensemble est plaisant à suivre mais manque assez cruellement d’originalité.

Au final c’est plus un texte de fan service qu’une réelle oeuvre littéraire. Malgré tout ce que j’en dis, j’ai pris plaisir à lire ce texte mais pour moi Harry Potter s’est terminé avec le tome 7, point barre. Ce nouveau livre n’apporte pas grand chose de réellement intéressant à l’ensemble et au final, Harry Potter & The cursed child, c’est beaucoup de bruit pour pas grand chose. Une bonne lecture mais rien de réellement folichon, surtout au vu du prix : cette édition hardcover importée m’a presque coûté 30€ pour à peine plus de 300 pages, j’en espérais quand même un peu plus! A réserver aux fans curieux et/ou en manque. 

ddd

Et vous, vous l’avez lu? Qu’en pensez vous? Si vous ne l’avez pas lu vous pensez le faire? Si non, pourquoi? Tout ce battage médiatique vous agace t’il?

Bonne lecture!

Publicités

20 réflexions sur “Harry Potter & The cursed child by J.K. Rowling

  1. Pingback: Bilan du mois d’Août | La tête en claire

  2. J’attends la sortie française pour le lire! Je suis assez impatiente parce que c’est l’univers d’Harry Potter, que je suis fan et que j’ai hâte de me retrouver dans ce monde! Mais en même temps j’ai lu beaucoup de critiques pas forcément élogieuses sur le livre (impression de lire une fan fiction, du recyclé, on ne retrouve pas la magie des 7 tomes, …) donc bon … Je verrais bien!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s