La Mort Blanche d’Olivier Weber

9782226180988g

Salut mes chasseurs de livres! Avec La Mort Blanche d’Olivier Weber je suis totalement sortie de mes sentiers littéraires usuels. Ce n’est pas le genre de livre que je me serais offert moi même, mais après tout c’est à ça que servent les cadeaux non? C’est une amie qui m’a offert ce livre, ce qui m’a fait d’ailleurs super plaisir parce que plus personne n’ose m’offrir de livre sous prétexte que j’en ai tellement qu’il y a trop de risque que j’ai déjà celui qu’on veut m’offrir. Franchement le risque est assez minime face aux milliards de livres qui existent! Enfin bref ce roman m’avait l’air d’une sorte de polar, genre qui n’est pas forcément ma tasse de thé, mais il est finalement assez inclassable. La Mort Blanche mélange reportage, voyage et roman inspiré de faits réel. Il y est question d’Albane, jeune humanitaire qui a disparu au moyen orient et de Jonathan qui part sur ses traces pour la retrouver. Mais sur place il découvre un univers dur et cruel, contrôlé par les trafiquants de drogues et les géants du pétrole.

Il est presque dur pour moi de parler des personnages car Olivier Weber se rapproche plus du reporter que du romancier, mais malgré son manque d’approfondissement des personnages, j’ai fini par m’attacher à Jonathan et sa vision du monde, sa soif de justice et son côté baroudeur sombre. Je me suis un peu perdue dans la multitudes des personnages secondaires qui sont impliqués dans ce réseau de magouilles et de combines, mais les personnages ne sont pas vraiment le cœur de ce roman. Ici ce qui importe c’est cette plume très journalistique, on sent que l’auteur connait son sujet sur le bout des doigts, qu’il a énormément enquêté, car ce livre est basé sur des faits réel, et c’est probablement ce qui est le plus choquant. Cette remontée dans le trafic des riches et des barons de la drogue est à la fois passionnante et horrible. Car c’est ce qui se passe réellement sur terre et tout le monde ferme les yeux. Je me doutais bien que la drogue ne venait pas de nulle part, mais c’est autre chose que de se se retrouver avec une explication détaillée du pouvoir des trafiquants et de l’implications de différents gouvernements là dedans, et pas seulement ceux des pays pauvres ou en marge des sociétés occidentales. Je crois que le chapitre qui m’a le plus marqué est celui sur les drogués à l’héroïne, cette fameuse poudre blanche. C’est affreux de réaliser que des horreurs ont lieu, mais qu’elles se sont tellement imprimées dans la marche de la société que toute tentative pour luter contre est impossible.

Au final ce roman m’a bien remuée, je ferme généralement les yeux sur ce qui se passe dans le monde, mais le lire ce n’est pas comme le voir aux infos, chaque mot s’imprime dans mon crâne et me montre le monde marche sur la tête. Même ceux qui lutent pour un monde meilleur se font couler. C’est un roman dur mais qu’il faut lire pour réaliser et comprendre ce qui se passe sur terre. J’ai été totalement propulsée hors de mon univers littéraire habituel. Je suis encore sous le choc.

Et vous? Avez vous déjà lu des livres comme celui ci qui vous ont balancé la réalité en pleine figure? Mis une grosse claque sur la marche du monde? Ou même avez vous déjà lu La Mort Blanche?

Sur ce, bonne lecture! 

Publicités

6 réflexions sur “La Mort Blanche d’Olivier Weber

  1. Effectivementn ça m’a l’air particulièrement percutant ! Je crois que le livre sur l’actualité qui m’a le plus remuée a été « L’attentat » de Yasmina Khadra qui dénonce l’implacable lavage de cerveau des tueurs Kamilkaze. Jamais, je n’ai été aussi « glacée » après une lecture ! Il faudrait que je le relise, tiens !

    Aimé par 1 personne

  2. Pingback: TAG #10 : Book Fangirl Award, le retour | La tête en claire

  3. Pingback: Bilan d’Avril | La tête en claire

  4. j aime pas trop quand c proche du réel… non pas que je ferme les yeux sur la réalité, mais il suffit d ecouter les infos à la radio le matin pour etre déprimée le reste de la journée 😉 du coup mes livres sont là pour m évader du quotidien si possible, apres ca empeche pas d aimer les romans historiques

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s