Divergente 3 : Au delà du mur [film]

081758.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx

Je vais finir par faire cette habitude une règle si je continue : Le dimanche c’est ciné! Enfin peut-être pas car je n’aurais pas forcément un film à présenter tous les dimanches, mais cette semaine je suis allée voir : Divergente 3! J’ai beaucoup aimé les livres et même s’ils ont un léger goût de déjà-lu je les ai tous engloutis. Par contre je ne me rappelle pas forcément de tous les détails donc même si j’ai pu remarquer que le film prenait globalement certaines libertés par rapport à ce que je m’étais imaginé j’en oublie probablement pas mal! Cette fois-ci Tris, Quatre et les autres sont bien décidés à découvrir ce qui se cache de l’autre côté du mur. Mais vont-ils trouver ce qu’ils espéraient?

Du coté des personnages principaux, j’ai du mal à savoir si j’apprécie Tris ou non. Je crois que j’ai du mal à me sentir proche d’elle et en même temps je ne vois pas vraiment ce que je pourrais lui reprocher, j’ai l’impression que Shailene Woodley n’insuffle pas assez d’émotion et de vie dans son personnage pour réellement m’accrocher. D’ailleurs je trouve qu’elle est très bien dans les scènes d’action mais dans les scènes d’émotion elle donne souvent une performance plus proche du pathos que du drame. Par contre je trouve que Quatre semble bien plus investi dans l’histoire et c’est un personnage que j’aime beaucoup! Theo James correspond plutôt bien à l’idée que je me faisais de Quatre et il rentre bien dans la peau du personnage, il le fait évoluer au fil des film d’une manière qui me plait bien.

236260.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx235322.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx

Pour les personnages secondaires : je range Evelyn et Caleb chez les têtes à claque. Enfin surtout Evelyn, mais forcément c’est dû au personnage, elle essaye toujours de se justifier de manière ridicule. Si tu es assoiffé de pouvoir et rongée par le mal : assume! Parce que les justifications à la noix « mais c’est parce que je t’aime » ont vite358059.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx tendance à m’énerver! (Oui, mon deuxième prénom n’est pas Patience, vous l’aurez deviné!). Caleb se rattrape un peu sur la fin mais j’ai souvent eu envie de lui secouer les puces! Il est censé être Érudit et se comporte comme une limace apathique et sans un sou de jugeote, il à l’air tout mou et à côté de ses pompes… Par contre je salue le cynisme de Peter, il fait partie des « connards assumés » et c’est très rafraîchissant dans cet océan de bonnes intentions. Tout ce qui l’intéresse c’est de finir du coté des gagnants quitte à retourner sa veste toutes les 2 minutes! Il apporte une ironie mordante qui fait du bien à l’atmosphère générale du film.

359414.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx 402507.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx

Sinon pour l’histoire, je m’y suis finalement bien intégrée et j’ai passé un bon moment de divertissement même si je trouve que le film perd la portée de réflexion du livre en mettant trop en avant le divertissement. Les scènes d’action sont très efficaces, plaisantes à voir et améliorées par des petits ajouts de gadgets qui semblent au départ superflus mais sont finalement très bien amenés. Le cheminement global de ces deux heures de film est plutôt agréable, sans faiblesse de rythme. Mais je suis assez curieuse de voir comment les scénaristes vont se débrouiller pour le dernier film de la franchise.

Allegiant-Movie

Du côté graphismes : je les ai trouvé grandioses et bien construits mais on a clairement des grosses incohérences si on replace les décors dans le contexte de l’histoire. Ils arrivent à bâtir une mini cité avec une technologie de pointe au milieu d’un désert radioactif, comme si sur 2 km² la nature s’était dit « bon OK, ici ça peut pousser, ça ferra joli ». L’humanité est au bord de l’extinction, ils sont censés chercher désespérément une solution aux altérations génétiques mais une tour totalement disproportionnée? « Ça passe!!! ». Enfin bon, c’est vrai que c’est joli et ça donne de beaux graphismes mais pour la crédibilité on repassera. Pareil pour nos héros, ils partent vers l’inconnu dans un monde probablement désert et invivable et ils ont à peine un petit sac pour cinq. C’est comme décider de traverser le Sahara avec un paréo et une gourde de 50 cl : débile. Pareil pour le départ de Quatre : il a des dizaine de kilomètres à faire, il est blessé et le type par tout juste avec un vieux T-shirt sur le dos. Personnellement je ne partirai jamais en trek avec les scénaristes de Divergente, je ne pense pas qu’ils aient un sens de la survie très aiguisé.

364727.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx

Malheureusement je crois que le seul vrai tort de Divergente est d’arriver un plein milieu d’une vague de film de la génération Young-Adult et l’inspiration est évidente. Katniss a soulevé des foule? On va faire comme si Tris était aussi le porte étendard d’un nouvel espoir, ou une sorte d’élue à la Harry Potter. Les complots emboîtés dans les complots marchent d’enfer? On va faire un complot dans un complot dans un complot! Trop cool non? (Inception de la machination politique : Bonjour!). Et moi qui lit tout de même pas mal et profite souvent du ciné, je ne peux pas m’empêcher de déplorer ce manque d’originalité. D’ailleurs Divergente n’est pas le seul film en cause car d’autres se sont inspirés de cet univers. Mais il n’y a plus de révolution imaginaire totale, je ne suis pas chamboulée en me disant « WOOOOOOAAAAAAAAH! Mais quelle idée de folie ».

358840.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx

Enfin bref, malgré quelques incohérences, des personnages parfois un peu faibles, et un certain manque d’originalité j’ai tout de même passé un bon moment, j’en ai pris plein les mirettes et je peux comprendre que ceux qui n’ont pas lu les livres puissent aimer le film. Ce troisième opus a le mérite de me redonner espoir pour la suite car j’ai aimé le premier film mais je trouvais que le second manquait clairement d’âme. Le fait de ne pas tout me rappeler m’a permis de me laisser ne serais-ce qu’un peu surprendre par le film. Je suis curieuse de voir la suite et je me dis que relire la saga me ferait du bien. Ce film est quand même à aller voir, mais sans se prendre la tête sinon il y a moyen d’être déçu, donc je vous conseille d’y aller plus en mode détente que réflexion.

490936.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx

Je suis curieuse d’avoir votre avis, que vous ayez lu les livres ou non, et comment vous pensez que cela vous a influé?

Bon film!

Publicités

16 réflexions sur “Divergente 3 : Au delà du mur [film]

  1. Pingback: Bilan de mars | La tête en claire

  2. Ah c’est marrant le dimanche c’est le jour où je regarde un film et j’ai décidé de me faire les divergent. Je suis pas hyper fan, le concept est sans surprise. Mais alors par contre j’adore Peter *draco Malfoy effect* (j’aime d’amour miles Teller a la base) qui comme tu l’as très bien dit apporte une fraîcheur et une nuance à l’histoire. Limite il dit tout haut ce que tout le monde pense tout bas (moi moi moi).

    Aimé par 1 personne

  3. Je n’ai pas lu les livres, mais j’ai vu les deux premier films que j’ai beaucoup aimé. Je suis allée voir celui là la semaine dernière et j’avoue avoir été un peu déçue! C’est un bon divertissement mais j’ai beaucoup moins accroché. Peut être parce que le troisième volet est beaucoup plus teinté SF avec beaucoup d’effet spéciaux… De plus, je n’ai pas trouvé les « révélations » de l’autre côté du mur fracassantes. Mais dis moi c’était le dernier film ou il y a un quatrième qui arrive ? (oui oui je débarque complètement haha)

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s