Lecture par/cours #2 : La Trilogie de Fleurville de la Comtesse de Ségur

 1004105-Comtesse_de_Ségur_les_Malheurs_de_Sophie

Salut mes chasseurs de livres! Je reviens avec une seconde lecture par/cours car j’ai lu La Trilogie de Fleurville de la Comtesse de Ségur pour mes cours de littérature jeunesse et je pensais que ce serait plus digeste pour vous et pour le blog si je regroupais en une chronique les trois tomes! J’ai pris beaucoup de plaisir à lire cette saga, je l’ai peut-être lu quand j’étais petite mais je n’en suis pas très sûre. Par contre je connaissais déjà le premier tome par le biais de la série animée Les Malheurs de Sophie, qui a fait partie des dessins animés incontournables de ma jeunesse, même si je trouvais que Sophie était insupportable! Les deux autres tomes sont Les Petites Filles Modèles et Les Vacances. J’ai appris en cours que ces deux derniers ont été écrits avant Les Malheurs de Sophie et c’est vrai qu’à la lecture, bien que la chronologie relie les trois tomes, on sent que Les Malheurs de Sophie est un livre qui sort un peu du lot. Il pourrait presque être indépendant si ce n’est qu’il parle des mêmes personnages que les autres romans de la trilogie. Mais trêve de bavardages place aux chroniques!

  • Les Malheurs de Sophie

Comme je l’ai indiqué en introduction c’est le tome qui ouvre la saga d’un point de vue chronologique. Je gardais un souvenir catastrophique de Sophie, dans la série, à 6 ou 7 ans 9782290348574déjà je voulais lui secouer les puces, donc je craignais de la trouver tout aussi insupportable des années plus tard, sur papier, mais pas du tout! Certes elle n’est pas très obéissante, pas tout à fait attachante et pas toujours très réfléchie, mais ses aventures et ses erreurs, à défaut d’être attendrissantes, sont tout à fait compréhensibles et j’ai aimé retomber en enfance avec elle. Le seul hic, c’est que ce roman est un peu  répétitif : Sophie veut faire une bêtise, quelqu’un le lui déconseille, elle la fait quand même et se fait punir et ainsi de suite! Mais heureusement la rapidité du récit et les chapitres courts font que les pages s’enchaînent rapidement. C’est le tome que j’ai le moins aimé car il ne s’y passe pas grand chose et il n’y a pas d’intrigue construite mais j’ai tout de même été agréablement surprise de (re)découvrir Sophie, et je pense que les plus jeunes peuvent très facilement apprécier ce livre, qui après tout leur est  destiné!

  • Les Petites Filles Modèles :

J’ai beaucoup aimé ce tome car il marque clairement une évolution des personnages et de l’action. Sophie est toujours l’élément principal du roman mais elle se retrouve513U6v8QhPL._SX351_BO1,204,203,200_ entourée de Camille et Madeleine de Fleurville ainsi que de Marguerite de Rosbourg, elle forment un groupe, alors que Sophie était souvent seule dans le premier tome ou seulement accompagnée de Paul ce qui rend l’action plus dynamique. Sophie évolue et surtout le livre n’est pas un simple enchaînement de mésaventures, elle commence à apprendre de ses erreurs, du coup le coté moralisateur est présent mais pas excessif ce qui rend le roman très plaisant, surtout qu’il y a une trame narrative un peu plus étoffée qui implique l’ensemble des personnages. L’éducation est l’un des thèmes clefs de ce tome même si les parents sont finalement assez peu présent, en particulier les pères qui sont presque des fantômes. A cette époque, seules les femmes éduquent leurs enfants et c’est encore plus vrai si ce sont des filles. Madame de Fleurville qui est la mère la plus présente est une maman très attachante, juste, bonne et pleine d’amour. 

  • Les Vacances : 

Ce tome conclut la trilogie et je dois dire que c’est mon préféré. Les petites filles imagesaccueillent pour les vacances trois de leurs cousins. Mais elles vont aller de surprise en surprise et retrouver des personnes qui leur étaient proches. Ce livre est très intéressant car il présente des récits enchâssés par le biais de témoignages qui parlent d’aventures et de survie à la Robinson Crusoé. Vu de l’extérieur ça peut paraître surprenant mais j’ai vraiment adoré ce tome plein d’action et d’événements inattendus et je crois que les plus jeunes se régaleront encore plus! Les vacances c’est aussi le temps de la maturité pour Sophie qui devient de plus en plus raisonnable et exemplaire. Et mention spéciale pour la fin qui, bien que partiellement prévisible, m’a beaucoup plu et qui conclut avec tendresse ce charmant cycle!

Au final chaque roman de la trilogie a ses particularités, du coup j’ai pu apprécier chaque tome sans m’ennuyer. Je pense que c’est un classique vraiment génial pour la jeunesse qui n’a pas cet aspect rebutant ou rébarbatif de certains « grands classiques » de la littérature générale. Je n’hésiterais pas à offrir cette trilogie à des enfants, et je suis vraiment ravie d’avoir (re)découvert Sophie et ses malheurs. Car effectivement le récit n’est pas toujours tendre avec cette enfant et j’ai été étonnée par la dureté de l’histoire de fond, mais tout est bien qui finit bien dans cette trilogie!

J’espère que cette chronique vous a plu! Vous aviez peut-être déjà lu l’un de ces livres dans votre jeunesse? Ou même sur le tard? Quel est votre avis?

Bonne lecture! 

Publicités

6 réflexions sur “Lecture par/cours #2 : La Trilogie de Fleurville de la Comtesse de Ségur

  1. Pingback: Bilan de Février | La tête en claire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s