Les Dames du Lac de Marion Zimmer Bradley

dames-du-lac

Salut à vous mes chasseurs de livres! J’espère que cette année livresque commence bien pour vous? La mienne démarre en douceur, mais avec mes partiels je lis comme je peux. Ma deuxième lecture de l’année est : Les Dames du Lac de Marion Zimmer Bradley, qui est le premier tome d’une duologie formée avec  Les Brumes d’Avalon, le tout étant compris dans le Cycle d’Avalon. C’est l’un des derniers livres du cycle mais il peut tout à fait se lire de manière indépendante, personnellement je viens tout juste d’en apprendre l’existence et ça ne m’a pas du tout empêché de comprendre le livre! C’est Marion du blog Dans les livres de Gwen qui me l’a offert lors de notre swap pour le Blogtube Christmas, et je la remercie pour cette découverte! Je ne pensais pas connaître ce livre mais j’ai quand même vu que je l’avais noté dans mon carnet dans la rubrique wishlist donc comment y a t’il atterrit? Je ne sais pas, mais il m’avait déjà donné envie apparemment! C’est un chouette roman où se mêlent histoire et fiction. Basé sur la légende arthurienne ce récit est avant tout celui des femmes de la légende : Viviane, Ygerne, Morgane et Guenièvre ont ici un grand rôle à jouer.

Du côté des personnages j’ai beaucoup aimé Morgane, même si elle n’est pas toujours présente dans le récit, c’est elle qui revient le plus souvent. Elle est inspirante : à la fois forte, belle, avec un vrai caractère et surtout elle fait le lien entre les deux mondes : celui plutôt réels de l’Angleterre et celui de la déesse d’Avalon. On la suit dès son enfance, elle évolue, doute et se cherche. Morgane est vraiment bien décrite et j’ai pris beaucoup de plaisir à la voir grandir. J’ai aussi apprécié Viviane qui m’attire de par son coté extrêmement mystérieux, mais elle reste un peu secondaire dans le récit. Pareil pour Ygerne, qui est intéressante au début mais finit par s’effacer au cours du récit. Par contre la dernière dont je n’ai pas encore parlé est Guenièvre et là ça se gatte, elle est tout simplement insupportable, petite vierge effarouchée et très pieuse elle fait preuve de tellement d’intolérance religieuse, que c’en est horripilant! Malheureusement pour elle, même si elle n’est pas la seule chrétienne, c’est elle qui incarne cette fermeture d’esprit et argh! Je lui aurait filé des baffes, si elle agissait un peu moins en fillette pourrie gâtée j’aurais peut être pu l’apprécier, car elle évolue tout de même au cours du roman, mais elle incarne pas mal de trucs que je ne supporte pas du coup parmi les héroïnes elle est celle qui gâche un peu l’affaire.

Par contre l’histoire malgré quelques légères longueurs est tout simplement géniale, ayant étudié un peu la littérature médiévale j’ai pu reconnaître beaucoup de personnages de la légende arthurienne : Gauvin, Lancelot, Merlin … C’est très agréable quand un roman nous renvoie à plein d’autres univers, lire ce livre m’a fait pensé à Once Upon a Time et Yvain le Chevalier au Lion de Chrétien de Troyes qui reprennent chacun à leur manière cette fameuse légende arthurienne. Marion Zimmer Bradley nous emmène dans un monde ou la magie est possible, à travers toute l’Angleterre dans des îles mystérieuses où les frontières des sens et de la réalité nous échappent. Je dois bien reconnaître que cette auteure à un talent fou pour nous transporter! Elle a aussi su aborder tout un tas de thèmes : la vie des femmes à l’époque, les conflits avec les saxons et surtout l’opposition entre la religion chrétienne et les religions dites païennes, dont le culte de la grande déesse pratiqué par les dames du lac. C’est assez dur de s’imaginer ce que représentait la foi à l’époque, voire choquant car les religions donnaient lieu à des guerres et de l’obscurantisme. Je comprend tout à fait la foi et les croyances, mais je ne comprend pas qu’une religion puisse en exclure une autre. Malheureusement ce problème est toujours d’actualité et certains osent penser que leur dieu est le seul qui soit acceptable. C’est accablant, dur à comprendre mais l’auteure retranscrit très bien ses idées!

Au final c’est une belle découverte que ce roman, je ne pense pas lire la suite dans l’immédiat mais je garde l’idée dans un coin de ma tête, en espérant tomber sur le tome deux d’occasion! Ce n’est pas un coup de cœur, notamment à cause du personnage de Guenièvre et de quelques longueurs mais je ne regrette absolument pas cette lecture!

Et vous, l’avez vous déjà lu? En projet? Donnez votre avis!

Bonne lecture!

Publicités

13 réflexions sur “Les Dames du Lac de Marion Zimmer Bradley

  1. Je l’ai dans ma PAL, mais tu viens de m’apprendre qu’il en existe d’autres avant celui-là dans le Cycle. Même si apparement ça ne t’a pas gênée, je vais peut-être voir ce qu’il y a avant. On ne sait jamais 🙂 En tout cas, ton avis me confirme bien que c’est une lecture assez indispensable dans la Fantasy Arthurienne. J’vais peut-être le mettre dans ma future PAL estivale… ^^

    Aimé par 1 personne

    • Oui pour moi ça ne m’a posé aucun problème! Au pire il est toujours temps de le s lire après ^^ J’ai l’impression que cette auteure est dans la PAL de beaucoup de monde XD Ah je vois que tu planifie déjà tes lectures d’été, rien que de penser été+livres je suis déjà en extase =D

      Aimé par 1 personne

  2. Pingback: Les Brumes d’Avalon de Marion Zimmer Bradley | La tête en claire

  3. Pingback: La tête en claire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s