Nosfell, album Kälin Bla Lemsnit Dünfel Labyanit

nosfell-portrait

Salut salut! Alors comme vous pouvez le voir le nom de cet article est un peu long et franchement bizarre mais non je ne suis pas folle (enfin ça reste à voir), c’est un album de Nosfell qui comme son nom ne l’indique pas est français. Cependant il chante la plupart de ses chansons dans une langue imaginaire, conçue uniquement pour ses mélodies. C’est une amie qui m’a prêté cet album et c’est pour moi une totale découverte. Je dois avouer que certains aspects me plaisent beaucoup mais je suis plus sceptique sur d’autres points. La version qu’elle m’a prêtée est une version deluxe avec deux albums celui « d’origine » et un album bonus très expérimental, avec lequel j’ai un peu de mal. Je ne vous met même pas la photo de la pochette d’album en début d’article car je la trouve flippante, mais vous pouvez la voir sur l’extrait en dessous. 

La langue crée par Nosfell est assez mystérieuse et intrigante, mais ne semble pas improbable, à vrai dire avant de faire des recherches je pensais que c’était une langue scandinave! Il y a aussi deux ou trois chansons en français et en anglais, qui font de cet album une sorte de mix assez surprenant mais où on ne peu pas s’ennuyer. La voix de Nosfell est  souvent agréable à entendre, parfois poétique, elle est souvent accompagnée de chœurs assez spéciaux, il m’a fallu un temps d’adaptation car ils chantent d’une manière assez désincarnée. J’aime beaucoup la chanson Likadê Liditark, qui est très mélodieuse, elle sonne un peu comme un rêve, entre mystère et féerie! Globalement c’est un album au rythme assez lent, un peu « désincarné », qui laisse un sentiment assez particulier, je n’accroche pas vraiment et en même temps certains éléments me plaisent beaucoup. C’est un genre musical assez indéfinissable avec du rock progressif, de la folk, des parties plus classiques avec du violoncelle et d’autres choses auxquelles je ne saurais pas donner de nom!

Par contre le CD bonus est carrément expérimental, du coup je suis un peu sceptique, en dehors de la première chanson Flow que j’aime beaucoup, de par sa rythmique très particulière et la voix très grave, je n’ai pas trop accroché à ce second CD. Les instruments sonnent comme torturés, c’en est presque irritant pour les oreilles quand on est fatigué. Par contre la voix n’est pas du tout développé de la même manière, c’est surprenant mais j’aime bien cet aspect là!

Au final ce n’est pas franchement un coup de cœur mais c’est une découverte surprenante. Un peu barrée je dois bien l’avouer! Une sorte de Tim Burton version musique, un peu fou parfois à la limite du stressant. Je recommanderai surtout aux plus curieux et aux fans de musique expérimentale et contemporaine.

Et vous, vous connaissiez?

Publicités

12 réflexions sur “Nosfell, album Kälin Bla Lemsnit Dünfel Labyanit

  1. Pingback: Bilan décembre & année 2015 | La tête en claire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s