La Nuit Des Temps de René Barjavel

la-nuit-des-temps-3292532

Salut à vous mes chasseurs de livres! Je continue ma série de chroniques dédiées à mes lectures obligatoires pour la fac, avec aujourd’hui la suite de mon cour sur le post apocalyptique dans la science-fiction : La Nuit des Temps de René Barjavel.  Ce livre se lit bien, le début était super prometteur cependant j’ai un peu décroché vers le milieu. Mais avant de vous donner mon avis complet, je vous donne un petit résumé : Une expédition scientifique fait des recherches de routines sur la banquise antarctique et ils découvrent en analysant la glace que 900 mètres plus bas quelque chose bat. Une machine? Un cœur? Ils ne savent pas du tout comment cette chose a pu être placé là-dessous, rien ne peut expliquer cette étrange présence souterraine. Une fabuleuse expédition commence alors pour découvrir ce qui se cache sous toute cette glace!

Je vais essayer de rester assez générale sur la présentation des personnages car je ne veux pas vous spoiler la moitié du roman (même si rien que le quatrième de couverture risque de vous aiguiller). On suit plusieurs personnes notamment les membres de l’équipe scientifique, malheureusement ils sont un peu trop survolés, du coup je n’ai pu m’attacher à aucun d’eux. Cela dit la multitude de ces personnages donne une bonne idée de la complexité des équipes de recherches, on ne se rend pas compte à quel point chaque maillon est essentiel, et le nombre de personnes que cela requiert! C’est la partie qui m’a le plus plu du coté des personnages. Pour le reste, certains personnages qui promettaient beaucoup sont finalement assez froids et j’ai eu du mal à me sentir connectée à leur histoire. Leurs émotions ne sont pas suffisamment bien décrites pour que je me sente touchée et impliquée.

Pour le système de narration, il était au début très prometteur. Constitué d’un enchaînement de chapitres brefs, qui donnent l’impression d’avancer rapidement et en même temps qui permettent de faire des poses facilement, je suis de celles qui se donnent comme limite au delà d’un certain seuil de fatigue « Je lis/finis un chapitre et j’arrête » ce qui est beaucoup plus facile à faire quand le livre est composé d’une multitude de petits chapitres et non pas de 5 chapitres de 100 pages chacun. Sauf que cette apparence est traître, j’ai eu un mois chargé du coup je n’avais le temps de lire que le soir et en étant super fatiguée, je lisais à peine un à trois chapitres à la fois et je n’avançais plus beaucoup, c’est ce qui m’a fait décrocher vers le milieu et après je n’étais plus trop dans l’histoire. J’ai eu du mal à apprécier la seconde moitié du livre qui pourrait presque se présenter comme un second roman, car bien que ces deux parties soient logiquement liées, elles ne sont pas du tout centrées de la même manière. Je n’ai pas réussi à y retrouver ce que j’avais tant aimé au début, à savoir une construction qui alterne un point de vue neutre et omniscient, et une vision plus subjective qui est celle d’un personnage particulier, qui parle de la découverte sans nous préciser ce que c’est, du coup ma curiosité était attisée en permanence! Malheureusement je n’ai pas retrouvé ça dans le reste du roman, qui présente une intrigue forte mais qui n’a pas su me captiver. Reste la fin, elle m’a surprise et en même temps déçue, elle est originale mais je trouve qu’elle manque un peu d’ambition, j’aurais préféré finir sur une fin ouverte quitte à me dire que l’auteur aurait pu aller plus loin alors que là, tout s’écroule et la fin est vraiment « fermée ». Ce qui termine le roman en creux (je me comprends), disons que tout retombe comme un soufflé qui sort du four!

Au final j’en attendais sûrement un peu trop de cette lecture, qui me semblait très prometteuse, ça commence très fort mais tout dégringole au fur et à mesure après les 200 premières pages. C’est vraiment dommage! Cependant c’est un avis très personnel et je sais que tous ceux de ma classe qui ont lu ce roman l’ont apprécié. Je suis apparemment la seule à avoir ce genre d’avis dessus, mais bon chaque expérience de lecture dépend du lecteur et de son état d’esprit, j’étais probablement un peu trop fatiguée durant ma lecture pour apprécier ce livre à sa juste valeur! Peut-être aussi que j’ai eu du mal car la chronologie est inversée par rapport aux récits de SF classiques, ici les témoins sont ceux d’un monde révolu (bien qu’il reste fictif) et non pas d’un monde qui est une hypothèse futuriste/alternative, comme c’est souvent le cas. Sinon ce roman reste très correct, et je suis loin de vous le déconseiller, mais pour moi ce n’était pas un coup de cœur.

Et vous vous avez lu La Nuit Des Temps? Ou d’autre romans de cet auteur? N’hésitez pas à me donner votre avis! Je pense lire Ravages du même auteur, qu’on m’a prêté, mais pour l’instant je ne suis pas très motivée pour me jeter dessus.

Bonne Lecture!

Publicités

8 réflexions sur “La Nuit Des Temps de René Barjavel

  1. Pingback: Ravage de René Barjavel | La tête en claire

  2. Pingback: Bilan d’Octobre 2015 | La tête en claire

    • C’est vrai que j’ai commencé le livre avec des préjugés en tête, mais en même je n’avais quasiment « pas le choix » vu que je l’ai lu pour un cour de littérature comparée sur la science fiction. Comme quoi le contexte de lecture m’influe plus que ce que je ne l’aurai cru! C’est justement cette partie histoire d’amour qui ne m’a pas accroché, même si en temps normal je n’ai rien contre les romances, là je n’ai pas réussi à me mettre dedans…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s