La dame dans l’auto avec des lunettes et un fusil

503081

Salut salut! Pour cette fois j’ai envie de vous parler du film La dame dans l’auto avec des lunettes et un fusil, et je vous assure que pour annoncer ça à la caisse du cinéma il faut presque réviser le titre et prendre un bonne respiration! Je ne pensais pas aller le voir, mais j’ai eu l’occasion d’aller au ciné et c’est le seul film qui m’inspirais un tant soit peu, par contre je savais en y allant que ce film serait bizarre! L’histoire suit Dany, charmante rousse, qui se voit confier la voiture de son boss qui part quelques jours en vacances et sur un coup de tête, elle qui n’a jamais vu la mer décide de descendre depuis Paris jusqu’à la Méditerranée. Sur son trajet, des choses troublantes vont la faire douter  … Mais douter de quoi me direz vous? Et bien ça je vous laisse le découvrir! 

La-Dame-dans-l-Auto-avec-des-Lunettes-et-un-Fusil_paysage_613x380

Le film est centré autour de Dany qui est brillamment interprétée par  Freya Mavor, le jeu de l’actrice nous permet de découvrir chaque facette de Dany et les nuances sont justes impressionnantes! Si il y a bien une chose qui m’a plu dans ce film c’est la puissance de l’interprétation de cette actrice que je ne connaissais pas! Sinon les deux autres personnages du film sont Mr Caravaille le patron de Dany et la femme de celui ci Anita. J’ai détesté Mr Caravaille, il est joué par Benjamin Biolay qui a un air qui m’énerve un peu je dois l’avouer, un air de « tout m’emmerde et je tire la tronche si je veux », plutôt irritant! Par contre j’ai adoré sa femme Anita, Stacy Martin qui l’interprète en a fait un personnage avec une présence irréelle, complexe, mystérieuse et intrigante alors qu’elle a un temps de  représentation assez réduit! Sinon il y a le bel italien avec des airs de gentils voyou que Dany croise sur sa route qui m’a bien plu aussi.

279278.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxMr Caravaille

278340.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxAnita

Pour ce qui est du scénario, je suis déjà un peu moins emballée, il plane sur cette histoire une forte aura de malaise, d’ailleurs la première demi heure j’ai vraiment eu du mal et je me suis demandée comment j’allais pouvoir rester jusqu’à la fin… Mais bon l’intrigue est installée par l’absence de certitudes, on ne sait pas si les scènes sont des fantasmes de Dany, la réalité, une action qu’elle à réalisé en toute conscience ou sous l’impulsion d’un double schizophrène? Le film nous prive donc de tous nos appuis pour pouvoir juger, ce qui m’a longtemps donné l’impression de ne pas trop savoir que penser du film, mais la fin apporte un éclairage nouveau et après deux jours de réflexions sur le film j’ai un peu plus de recul et en connaissant la fin, c’est tout mon point de vue qui est modifié. Au final je ne sais toujours pas trop quoi penser cette Dame dans l’Auto. Le thème semble principalement relever du domaine du thriller psychologique puisque en tant que spectateur on ignore autant que Dany si elle est folle ou non… Donc ne vous attendez pas vraiment à un film d’action ou un policier même si le coté criminel fait partie de l’histoire, c’est un peu traité en second plan

Par contre ce qui sauve totalement le film c’est son esthétique, dans un univers délicieusement rétro, Joann Sfarr réalise des prises magnifiques, tous les visuels sont très léchés. Et certaines scènes qui font assez arty sont un régal pour les yeux, comme un beau tableau à admirer. Le corps de Dany devient un objet d’art! Cette belle rousse sculpturale est transformée en une une oeuvre éphémère et changeante que la camera décortique à chacun de ses mouvements.

Au final même avec du recul j’ai un peu de mal à donner un avis tranché sur ce film. Je ne l’ai pas détesté mais je suis loin de l’avoir adoré, il comporte certains points très positifs mais il est un peu trop superficiel sur certains domaines et assez bizarre dans son ensemble. Je le recommande donc uniquement aux cinéphiles qui aiment les films à l’esthétique irréprochable, et aussi à ceux qui aiment les longs métrages étranges qui mettent à mal leur perceptions.

Et vous qu’en avez vous pensé? Vous avez réussi à vous faire un avis sur cet ovni?

Bon film!

Publicités

Une réflexion sur “La dame dans l’auto avec des lunettes et un fusil

  1. Pingback: Alaska | La tête en claire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s