La rage au ventre

La-rage-au-ventre-Affiche-BD

J’ai vu La rage au ventre  (Southpaw en VO) avec une raison principale assez superficielle : Jake Gyllenhaal! C’est mon gros faible : une tête d’affiche un peu connue me pousse souvent à voir les bandes annonces et donc à connaitre les sorties en fonction des acteurs puis seulement en second du contenu . Mais c’est une très agréable (enfin surtout poignante) révélation que ce film! Je m’attendais à quelque chose de moins fort, plus proche du thriller,  mais on a ici une bonne matière pour réfléchir mais aussi ressentir! On suit l’histoire de Billy Hope, célèbre boxeur (fictif) qui va perdre sa femme et avec elle son guide, il va donc craquer et perd alors la garde de sa fille, cette histoire raconte en partie son combat contre lui même pour retrouver le droit chemin, la garde de sa fille et surtout sa dignité.

Déjà La rage au ventre porte bien son nom, cette émotion si forte, si incontrôlable est vraiment le centre du film et elle va vous prendre aux tripes (enfin vous vous n’aurez pas la rage mais quelques bon coups de stress). On voit lors des combats cette énergie immense, et moi qui ne suis pas fan de violence j’ai quand même été happée par les scènes de combats d’une puissance émotionnelle folle, là vous ne suivez pas juste un boxeur à la télé c’est un personnage dont on vous a un peu raconté la vie donc empathie oblige vos émotions sont décuplées! (Par contre j’ai un niveau d’empathie aux personnages fictifs dix fois supérieur aux personnes réelles donc je ne suis pas très objective et un peu bizarre!).

Pour les acteurs, Jake Gyllenhaal porte ce film à bout de bras, aidé du génialissime Forest Whitaker (j’ai d’ailleurs bien ri intérieurement car je l’ai vu hier dans Lullaby for Pi et les deux personnages qu’il interprète sont à la fois très différents mais aussi un peu des anges gardiens), par contre Rachel McAdams qui joue la femme de Hope est assez plate et n’apporte pas grand chose au film, mais bon c’est plus le rôle que l’actrice qui veut ça à mon avis. Le film parle aussi de gérer le deuil, et tous ceux qui ont perdu quelqu’un de proche se sont forcément dit un jour « et si… » et on est en plein dedans, car cette mort va tout changer pour Billy Hope et après un dérapage, même le monde de la boxe lui ferme ses portes. Il repart donc de zéro, et même de plus bas! On suis aussi l’affaire judiciaire qui supervise la garde de la fille de notre boxeur à vif, et là aussi une autre question : comment faire quand on est juge pour décider de ce qui est dangereux ou non dans un cas aussi complexe que celui là? Sans sa fille Billy peut disjoncter encore plus car il perd les deux seuls membres de sa famille en peu de temps, mais si il en a la garde, est-ce réellement une bonne chose pour lui comme pour elle? J’ai été remuée par cette cruelle question, la complexité de la vie, des choix et des conséquences de nos actes m’impressionnera toujours…

Je crois que je vais m’arrêter là, car sinon je partirai dans tout les sens! Mais ce film est vraiment remarquable et il m’a un peu fait penser à Million Dollar Baby (bon OK le lien est facile : la boxe, et en plus Million Dollar Baby et beaucoup plus triste vu que j’ai presque pleuré les soixante-dix pour cent d’eau de mon corps pendant la deuxième moitié du film…). Je vous recommande vivement cette histoire forte et poignante sur le chemin de la rédemption et de la rage de … vivre! Malgré la douleur.

N’hésitez pas à me donner votre avis, je suis très curieuse de savoir ce que d’autres spectateurs en on pensé!

Bon film!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s