Il pleuvait des oiseaux de Jocelyne Saucier

Ilpleuvaitdesoiseaux

Celui là je l’ai dévoré en moins de quarante-huit heures! L’été je fais du bénévolat dans une petite librairie et c’est là qu’on m’à recommandé Il pleuvait des oiseaux, et je suis bien heureuse d’avoir découvert ce petit bijou de lecture! Jocelyne  Saucier nous amène au fin fond du Canada dans un petit ermitage où cohabitent des personnages curieux et attachants… Deux vieux qui ont décidé de disparaître de la civilisation ainsi qu’un planteur de marijuana et un gardien d’hôtel abandonné forment une petite société dans les bois jusqu’à ce qu’arrive une vielle dame un peu étrange et une jeune photographe qui vont bousculer les habitudes de nos quatre hommes…

L’auteure raconte successivement l’arrivée et le rôle de chaque personnage ainsi que leur impact sur la petite communauté, qui nourrit un idéal de liberté vraiment beau. La narration est génialement bien ficelée, avec l’alternance de chapitres selon le point de vue de certains personnages et entre deux des petits chapitres avec un regard externe mais bienveillant, comme si l’auteure elle même surveillait ses petits protégés de papier! Son écriture est d’ailleurs merveilleusement poétique, j’ai été littéralement transportée dans la forêt avec les personnages et j’y étais rudement bien! Qui n’a jamais rêvé de fuir la civilisation? De se retrouver au calme? Je dis toujours que si rien ne va plus j’irai ouvrir une cabane à sirop d’érable au fin fond du Canada, j’ai touché mon rêve du doigt, avec ce roman j’y était presque!  Le voyage était complet! Mais cet ermitage est un lieu de repos qui à aussi ses secrets et tous ces personnages décalés ont une histoire que vous allez découvrir au fur et à mesure, qui n’est pas toujours des plus joyeuses. Ce lieu est avant tout un endroit de retraite face à la dureté de la vie, une échappatoire à un monde qui ne peut pas leur correspondre. Un des thèmes abordé est celui des grands incendies qui ont dévasté le Canada au début du vingtième siècle (dont je n’avais absolument pas connaissance…) et ont ravagé des villes entières, laissant derrière eux des centaines de disparus. L’art aussi a une part importante dans ce livre car il va permettre à nos compagnons de découvrir le passé du dernier survivant des grands feux du Canada…

J’ai totalement adoré ce livre à la fois rêveur et touchant, il m’a totalement transporté et je me suis attachée à chacun des personnages, j’ai voyagé avec eux et le décor planté est absolument remarquable! Lisez ce livre vous ne le regretterez pas!

N’hésitez pas à donner votre avis et bonne lecture!

Publicités

6 réflexions sur “Il pleuvait des oiseaux de Jocelyne Saucier

  1. Pingback: Throwback Thursday Livresque #18 | La tête en claire

  2. Pingback: J’ai testé : Le Speedbooking | La tête en claire

  3. Pingback: Mes obsessions Thématiques #1 : Les grands espaces Nord-Américains | La tête en claire

  4. Pingback: Les Carnets de Douglas de Christine Eddie | La tête en claire

  5. Pingback: TAG #3 : Tea Book Tag | La tête en claire

  6. Pingback: Bilan décembre & année 2015 | La tête en claire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s