L’Alchimiste de Paul Coelho

b83fa822f3075788b1fce1d31f04b918

Pour cette fois un roman plus récent : L’Alchimiste de Paul Coelho. C’est un roman d’initiation, on a donc un personnage (jeune le plus souvent) qui va traverser diverses épreuves qui l’amèneront à grandir et apprendre à connaitre le monde qui l’entoure. Ces récits initiatiques on en retrouve très souvent dans des romans récents, mais surtout dans des contes pour enfants et aussi les mangas (oui, oui, je suis aussi fan de mangas, et la partie initiation c’est souvent le pilier d’une saga, son fil conducteur, notre cher Luffy par exemple poursuit sa vie, chaque épreuve le fait grandir et renforce sa foi en ses objectifs et ses grandes valeurs comme l’amitié). Ce livre je l’ai lu sur les conseil d’un garçon de ma classe qui a fait une présentation de lecture sur Into The Wild de Jon Krakauer (roman que j’ai adoré soit dit en passant, bien que la forme soit très différente du film qui en est tiré, le livre relève plus du documentaire).  Les deux sont justement relié car Into The Wild parle aussi d’un voyage initiatique, mais L’Alchimiste est moins tragique, plus optimiste et se présente sous la forme d’un conte. C’est l’histoire d’un jeune berger qui rencontre un mystérieux roi, ce dernier l’encourage à accomplir sa légende personnelle, écouter la voix du monde et  donc à poursuivre ses rêves.

Ce petit roman se lit très facilement et assez vite puisqu’il fait à peine deux cent pages, l’écriture est vraiment très belle, un peu poétique, tout ce qui y est raconté est une invitation au rêve et au voyage! Notre petit berger va traverser la Méditerranée depuis l’Espagne jusqu’en Afrique et s’immerger dans la vie du désert, je suis plus du genre forêt verdoyante que désert aride mais là, j’ai voyagé et j’ai aimé ça! C’est presque onirique tellement c’est apaisant! En plus le format du conte nous ramène un peu en enfance, chaque leçon de la vie est simple est belle à la fois, ce récit est très innocent en quelque sorte. J’ai vraiment aimé le coté un peu simple (sans être bête) de ce livre, c’est vraiment reposant, on s’envole loin de notre monde et on retrouve de l’espoir dans ces petites morales qu’on oublie parfois : croire en ses rêves, suivre son cœur, écouter son instinct. Par contre si vous êtes très terre à terre, vous n’allez peut être pas apprécier le coté moralisateur du livre, c’est vrai que les mêmes choses sont souvent répétées et que même moi je commençais à m’en lasser sur la fin. Donc bienheureusement le livre n’est pas très long car il en deviendrait lassant. Sinon le personnage principal bizarrement ne m’a pas forcément accroché, il est un peu trop simple, je ne m’en suis pas sentie très proche comme c’est le cas dans les romans où le personnage principal est plus creusé. En revanche j’ai préféré certains personnages secondaires qui sont plus mystérieux et semblent paradoxalement plus consistants d’un point de vue de leur personnalité. Bien qu’elle apparaisse finalement peu j’ai adoré Fatima, cette femme du désert qui ne veux pas étouffer le berger par son amour et sait qu’il à besoin d’accomplir son rêve et donc le laisse partir au loin pour mieux le retrouver plus tard. Je l’ai trouvé si belle, si attachante, elle qui croit aux rêves des autres, c’est vrai que dans la vie on pense souvent à ses propres rêves, même si on les accomplis peu, en revanche on oublie souvent ceux des autres, or tout le monde à des rêves, et aider les autres à avancer vers leurs rêves ou au moins leur bonheur nous fait avancer aussi! (Désolée pour ce petit passage qui vous fait probablement penser que je me crois dans le monde des Bisounours et que je me nourris exclusivement de barbe à papa, en vrai ce n’est pas le cas, mais c’est aussi pour ça que je lis, pour rêver!).

En résumé j’ai apprécié ce livre, et je pense qu’il peut toucher n’importe qui de 9 à 999 ans (parce que je trouve que 99 c’est trop limitatif). Après c’est vrai qu’il est un peu naïf, mais ça se lit avec légèreté. Au départ je l’ai acheté pour le lire quand j’ai fait mon petit voyage sac au dos, même si je l’ai lu finalement plus tard, c’est un livre qui se lit bien en vacances, quand on est reposé et plus ouvert à la réflexion, en pleine année quand on est crevé on devient plus facilement cynique (enfin c’est mon cas) et donc moins réceptif à ce genre de conte très rêveur.

Voilà pour ce roman! Et vous, vous l’avez lu? Vous en avez envie? Quel est votre avis?

Bonne lecture!

Publicités

2 réflexions sur “L’Alchimiste de Paul Coelho

  1. Salut Claire !
    J’avais lu ce roman il y a 3 ou 4 ans et je sais que je l’avais bien aimé mais je n’en ai plus beaucoup de souvenirs. Ta critique me donne envie de m’y replonger et je crois que c’est ce que je vais faire cet été 🙂
    Sinon très bon site, félicitations !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s